Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 août 2016

Rosa Montero, Le Poids du cœur

poids du coeur.jpg

22€

UN REGARD SOMBRE ET POURTANT OPTIMISTE SUR LE MONDE

 Pourquoi Bruna Husky porte-t-elle un regard aussi hostile sur le monde ?

Comme le titre l’indique, elle a le cœur lourd. Réplicante de combat (comme dans Blade Runner), elle est angoissée par son obsolescence programmée. Il lui reste à vivre 3 ans, 10 mois et 21 jours au début de cette histoire.

Son cœur s’allègera au fil de son enquête… de son humanisation.

Avant tout formidable roman d’action, ce polar (Bruna est un robot détective) d’anticipation (elle vit en 2109) et philosophique questionne notre époque en dépeignant un monde qui pourrait être un prolongement possible du nôtre. Les questions que soulève l’intrigue entrent en résonance avec celles que nous nous posons actuellement : réflexion sur la mémoire humaine individuelle et collective comme reconstruction artificielle, ainsi que sa manipulation, le fanatisme religieux, la gestion des déchets nucléaires, la ségrégation sociale assumée ou plus hypocrite, la xénophobie, la citoyenneté attendue et la réelle, l’identité, le rapport au corps, le tranhumanisme, le rôle de l’art (notamment face à la mort) et la nature de la création.

PASSIONNANT et STIMULANT, ce livre nous rappelle que « le barbare, c’est celui qui croit à la barbarie » (Claude Levy-Strauss)

Hugues

23 août 2016

L'île du Point Némo, Jean-Marie BLAS DE ROBLES

blas de robles poche.jpg

8.10 € - Points

JULES VERNE, CORTO MALTESE & les E-BOOK. Dans un roman plutôt libre, dans la forme comme dans le fond, l'auteur nous transporte historiquement et physiquement d'un bout à l'autre du monde. Son univers se situe donc entre Jules Verne, Google et Corto Maltese si ça parle à quelqu'un. Difficile à résumer tant les histoires s'imbriquent et s'emballent, disons tout à la fois que c'est jubilatoire, que le bonhomme a de la suite dans les idées, que c'est parfois assez kitsch, c'est un jeu, c'est référencé... Ne pas bouder son plaisir.

Romain

22 août 2016

Histoire du lion Personne, Stéphane AUDEGUY

audeguy.jpg

17€ - Seuil

 

La belle et émouvante histoire d'un lion du Sénégal qui arrive en France. Ironiquement, c'est aussi une migration forcée. Belle langue qui nous berce du début à la fin de ce roman et qui offre au travers de cette histoire une vision plutôt réaliste de ce monde du XVIIIème siècle. De nombreux personnages finement décrits s'attachent au destin de cet animal qui révèle parfois chez le lecteur une certaine mélancolie. Un beau texte qui nous dévoile un monde d'humains, finalement guère plus enviable que le nôtre. Les fins de règne...

Romain

21 août 2016

l'archipel d'une autre vie, Andreï MAKINE

makine.jpg

18€ - Seuil

Un roman très imprégné par les vastes espaces de la grande steppe. C'est une histoire de chasse à l'homme, mais bien sûr, c'est aussi une histoire de fuite. Les personnages convoqués sont autant d'expressions des sentiments et émotions humaines : du bon, du très bon, du médiocre aussi et du franchement mauvais bien sûr. Une très belle réflexion sur la liberté et ce qu'elle exige des hommes.

Romain

20 août 2016

Le grand jeu, Céline MINARD

minard.jpg

18€ - Rivages

Céline Minard sort Le Grand Jeu


Une femme choisit de s’isoler dans un cadre sauvage et grandiose au cœur d’un cirque montagneux où elle souhaite vivre dans une solitude réglée : elle s’y est préparée, elle commence son entraînement.
La montagne, lieu du désert et du dépassement offre un cadre à la mesure de cette prise de distance : âpre et rugueux, austère et digne, difficile et exigeant. Ainsi son refuge, loin du monde et seul foyer, semble à la fois d’une sobriété exquise et d’une efficience mûrement réfléchie. Alors tout peut commencer, le travail quotidien et les temps bien aménagés (jardin, violoncelle, marche…) permettent une quiétude et livrent l’accès d’un cheminement spirituel fait de résonances et de questionnements philosophiques. Ces exercices, l’apprivoisement de son environnement et sa description minutieuse, nous projettent parfois dans une tranquillité de l’âme que ne renieraient pas les maîtres bouddhistes. Ce texte mêlant poésie, méditation, symbolisme, onirisme, élévation du corps et de l’esprit, symbiose avec le monde animal n’est pas sans évoquer les écrits de René Daumal (Le Mont Analogue), Erri de Luca (Le poids du papillon), Samivel ou Bernard Amy (L’Alpiniste), pour ne citer qu’eux. Pourtant, avec légèreté, il s’affranchit aussi de ces parentés grâce à l’écriture enlevée et comme nettoyée, purifiée par l’altitude, de Céline Minard.  Belle, fluide, percutante et très précise, elle permet d’être tout à la fois poétique et imagée, un peu à la façon dont pourrait fonctionner un objectif grand angle ou bien macroscopique (de superbes passages !). Toute à sa tentative de confrontation et d’accomplissement (personnel, physique et spirituel), notre personnage va cependant faire une rencontre et vivre là un bel imprévu. Après avoir patiemment et raisonnablement posé des jalons, borné son domaine et accordé sa vie, une perte de repères s’augure : comment accepter ou refuser la situation, et que faire ? Voilà ce dont il s’agira dans la deuxième partie de ces pages brillantes.

Romain

Article publié dans le n°179 de la revue Page des Libraires

12 août 2016

Louis Sachar, Chemins toxiques, Gallimard Jeunesse

sachar chemins toxiques.gif

12€

UN NOUVEAU ROMAN de LOUIS SACHAR (Rappelez-vous ! Celui qui a écrit le GENIAL « Le Passage » !) Un thriller cette fois…

L’histoire se passe dans la très renommée école de Woodridge. Tamaya ne comprend pourquoi il est impossible d’y être populaire quand on est gentil et respectueux et Marshall, lui, rêve de ne plus être aussi impopulaire. Quant à Chad, la brute de l’école, il ne rêve plus…

Vous apprendrez ce qu’est un choix de Hobson en découvrant celui qu’a dû faire Tamaya quand elle a suivi Marshall en désobéissant par obéissance… en évitant un danger pour en affronter un autre, terrible.

Le PLAISIR et le SUSPENSE CONTAMINENT LE LECTEUR tout au long de ces CHEMINS TOXIQUES.

Hugues

Colum McCann, Treize façons de voir, Belfond

colum mc Cann 13.jpg

20,50€

Comme dans un précédent roman, « Et que le vaste monde poursuive sa course folle… », Colum McCann cherche encore à rendre le monde intelligible tout en révélant au final son imprévisibilité.

A travers cinq histoires (un court roman et quatre nouvelles), il tente ici, en virtuose qu’il est, de mettre un peu d’ordre dans le chaos du monde.

Chaque histoire explore une facette de la violence ; celle qui peut surgir n’importe quand dans une vie, celle qu’un écrivain programme à dessein dans sa fiction pour susciter l’intérêt du lecteur, celle d’un fils que, seule, sa mère peut comprendre, la nietzschéenne que tout le monde cite à l’excès dont on peut se relever, celle dont on ne se relève pas et surtout celle qui fait frissonner cette femme, à la dernière ligne du livre, d’un frisson qui fait l’humanité, d’un frisson « humain, trop humain », d’une émotion plus durable que la violence. Un contre-feu.

Un livre qui continue de creuser son sillon longtemps après l’avoir refermé.

Hugues

17 juin 2016

Livres scolaires

Bonjour à toutes et tous,

Nous reprenons toujours les livres scolaires d'occasion et nous fournissons les livres scolaires d'occasion ou neufs (principalement pour le lycée Marlioz).

Appelez-nous ou bien envoyez un mail si vous voulez plus de détails : contact@librairie-danaides.com

Bonne journée !

16 juin 2016

Rencontre à la librairie avec Catherine POULAIN

Bonjour à toutes et tous,

Jeudi 7 juillet à 18h nous avons la joie d'accueillir à la librairie Catherine POULAIN, auteur à l'Olivier de Le grand marin.

catherine.jpg

C'est un livre qui raconte l'histoire d'une femme vivant dans le sud de la France et partie sur un chalutier en Alaska pour pêcher la morue. Entre récit et roman, un très beau texte sur la mer, les hommes, le travail, la place qu'on se fait... Poétique et déterminé, humble et sobre.

poulain.jpg

Nous aurons un échange autour du livre et nous terminerons comme d'habitude autour d'un buffet (vous apportez à manger et nous, à boire) !

Pour des raisons pratiques, si vous avez la chance d'avoir chez vous un tabouret facilement transportable, ne vous gênez pas pour l'apporter !

A bientôt.

Les Danaïdes

10 juin 2016

La dernière nuit à Tremore Beach, Mikel SANTIAGO

santiago.jpg

22.50 € - Actes Sud

Très efficace, ce roman noir dépeint l'installation d'un artiste dans une villa au bord de la plage. Un endroit idyllique. Mais, comme l'on dit à juste titre : les apparences sont trompeuses. Ca tient bien éveillé !

Romain