Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2017

Ouvre les yeux, Matteo RIGHETTO

righetto.jpg

La dernière goutte - 17€

Un beau texte plein d'émotion sur les liens de l'amour. Comment ils naissent, vivent puis se défont dans l'inattention générale. Deux personnes qui formèrent jadis un couple se retrouvent pour partir en montagne. Peu à peu le but qu'elles poursuivent se dessine. Et chaque petit moment vécu, égrené comme un chapelet, donne du corps et de la profondeur à cette histoire et à ces personnages. Fort, beau, apaisé.

Romain

27 janvier 2017

Le suppléant, un hiver à Villalta, Fabrizio PUCCINELLI

puccinelli.jpg

16 € - Héros Limite

Fin des années 60. Un enseignant fait des remplacements. Il est envoyé dans les Apennins, en hiver. Lui de raconter ce qu'il vit, ce qu'il voit. La neige qui arrive et puis son départ. La vie du curé, des écoliers et de cette campagne isolée. C'est un beau texte et les mots et les phrases sont à leur place, donnent un rythme, un parfum dépouillé, solitaire et humain.

Romain

13 janvier 2017

Jeudi 2 février, 18h, rencontre avec Olivier RAZEMON

Venez discuter avec nous de l'avenir de nos centres-villes, de la politique d'urbanisation, des solutions de mobilité etc. Un peu de constat et plein de nouvelles idées. En compagnie d'Olivier Razemon, spécialiste de la question et auteur de plusieurs livres sur le sujet dont son dernier : Comment la France a tué ses villes.

Ça se passe donc à la librairie, jeudi 2 février, 18h. Et comme d'habitude, vous apportez à manger, nous aurons à boire !

P1250242.JPG

N'oublions pas, plusieurs combats (c'est quand même bien de cela qu'il s'agit) se livrent actuellement pour notre avenir à moyen terme : le centre-ville contre la périphérie, la voiture contre les piétons/vélos, le béton contre la nature...

P1250249.JPG

Ce que nous essayons de mettre en image dans notre vitrine. Ce n'est pas si évident de faire passer un message clair d'ailleurs... Remarquez, si c'était évident, il n'y aurait pas de débat !

P1250239.JPG

A bientôt !

Les Danaïdes

10 janvier 2017

3 février 2017, 18h : Rencontre avec Jean HEGLAND

Jean HEGLAND est l'auteur d'un livre tout récemment publié par les éditions Gallmeister : Dans la forêt.

hegland.jpg

23.50 € - Gallmeister

Je vous mets ci-dessous le résumé du livre piqué sur les site des éditions :

"Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle."

P1250337.jpg

P1250344.jpg

Signalons que Bénédicte et Romain ont beaucoup aimé le livre, qu'un film a été tiré de ce livre, que Jean HEGLAND vient en France pour rencontrer ses lectrices/lecteurs (c'est pas rien !) et que la rencontre est ouverte à tout le monde. Ce serait dommage de s'en priver...

A bientôt !

Les Danaïdes

08 janvier 2017

Esther, Sharon E. MCKAY

mckay.jpg

18,80€ - Ecole des Loisirs

3 excellentes raisons de lire ce livre :
- Une histoire d'aventure rebondissante et complètement plausible qui nous transporte au XVIIIème siècle.
- Une réflexion sur cette société où il y a bien des choses à redire sur la place des femmes, des juifs ou bien des pauvres (et par ricochet : dans la nôtre aussi !).
- Le plaisir de livre un livre bien écrit où l'on veut absolument tourner la page !

Et puisque nous n'avons pas le 4ème de couverture, rappelons rapidement l'histoire (cf site de l'Ecole des Loisirs) :

"En 1735, Esther Brandeau a quatorze ans. Fille illégitime d’un marchand d’étoffes réputé, elle vit dans un village du sud de la France. Sa famille veut arranger un mariage avec un chiffonnier afin de préserver sa réputation, et Esther s’enfuit. Mais la vie sur les routes est pleine de dangers pour une jeune fille, juive de surcroît. Alors Esther se travestit et elle va vivre plusieurs vies : tour à tour protégée d’une courtisane, boulanger, matelot, elle devra, pour se sauver des périls, changer plusieurs fois d’identité. Portée toujours par l’espoir de retrouver Philippe, un marin qui lui a permis de réchapper d’un naufrage, elle tombe d’un monde dans un autre, et du Vieux Monde dans le Nouveau. Elle traverse l’océan et arrive à Québec, dans la province de la Nouvelle-France. Mais, à cette époque, la Nouvelle-France est une colonie catholique, et l’entrée en est interdite aux personnes de confession juive. Jusqu’où Esther sera-t-elle prête à aller pour accomplir son destin ?"

Romain

07 janvier 2017

Le revenu de base / Contre l'allocation universelle

Alors que penser du revenu de base ?

Ce qui suit n'est pas spécialement objectif. Mais après tout, à vous de creuser pour vous faire votre idée...

Donc, attention à cette idée, qui à première vue semble être : une super idée. D'où vient-elle et quels sont les enjeux ? Deux livres intéressants ce début d'année pour vous éclairer.

le naire & lebon.jpg

Par Olivier LE NAIRE & Clémentine LEBON, Actes Sud - 18€

 

alaluf & zamora.jpg

Collectif dirigée par Mateo ALALUF & Daniel ZAMORA, Lux - 10€


Et donc, suite à la lecture de ces ouvrage... L'allocation universelle, c'est verser à chacun le même montant sans aucune condition. Des études et des essais ont montré que cela était possible. Mais...

Cette idée aujourd'hui partagée par la droite et la gauche a été proposée (sous une forme approchante) par des gens comme Milton Friedman (éminent penseur du libéralisme et dont la capacité de nuisance n'est plus à démontrer). Et donc les néolibéraux qui poussent cette idée, espèrent une simplification de l'appareil de redistribution et les économies conséquentes. Tout le monde à la même enseigne que tu travailles ou non, que tu aies des enfants ou non, que tu sois malade régulièrement ou non... Pour faire simple, gageons que cela signifie : moins de redistribution, moins ciblée, et au final davantage d'inégalités. Si c'est mal pensé ! C'est aussi une question de niveau et de souplesse.

Enfin, malgré les craintes concernant le niveau de l'emploi (principalement face aux gains de productivité), le nombre global d'emplois n'a cessé d'augmenter depuis la fin de la 2nde guerre mondiale. Le revenu aussi. Et parallèlement, la durée de temps de travail a diminué (congés, jours travaillés, nbre d'heures/sem). Aujourd'hui, le chômage augmente, privant d'emplois une partie de la population. Et la durée du temps de travail ne diminue plus (elle devrait même augmenter selon un certain nombre de nos politiques). Alors quid du partage de la valeur ajoutée ? La solution pourrait être de mettre davantage de monde au travail, et de diminuer la durée du temps de travail. Plutôt que d'allouer un revenu de base, qui éloignerait une partie de la population du travail, donc de l'intégration, de la socialisation... Qui signifierait une sorte d'exclusion de la société d'un grand nombre de gens.

Donc, idée potentiellement intéressante, mais potentiellement dangereuse. Et qui se présente comme LA solution alors qu'il y en aurait sans doute d'autres, un peu dans la même philosophie d'une réduction du temps de travail mais plus égalitaires, moins excluantes. Attention donc aux motivations qui sous-tendent la mise en place. Et préparons-nous à nous battre pour préserver nos acquis sociaux (ça fait un peu syndicaliste mais il faut faire attention, notre système de répartition n'est pas toujours à côté de la plaque !).

En tous les cas, ce n'est pas un débat facile et sous le même terme se cachent bien des réalités...

ROMAIN

04 janvier 2017

Dans la forêt, Jean HEGLAND, Gallmeister

dans la forêt.jpg

Grand format à 23,50 €

En ces temps de Désastre Ecologique (n'ayons pas peur des mots), voici une incitation à changer radicalement nos modes de vie. Il vaut mieux anticiper et s'adapter plutôt que subir douloureusement dans l'urgence. Nos deux héroïnes, Nell et Eva, en sont l'exemple vivant.

Bénédicte

 

Jean HEGLAND sera à la librairie pour une rencontre VENDREDI 3 FEVRIER 2017 !

03 janvier 2017

Bonne année 2017 !

instantané.jpg

Alors un léger décryptage s'impose... Précisons donc que les pyrales sont des papillons dont les chenilles mangent à peu près tout. Et seuls restent donc les livres indigestes...

A bientôt !

Les Danaîdes

23 décembre 2016

Comment la France a tué ses villes

Nous invitons Olivier Razemon, auteur de Comment la France a tué ses villes jeudi 2 février à 18h. Vous pouvez le découvrir avec la Grande Table, émission de France Culture où il est interviewé.

A bientôt !

L'équipe des Danaïdes

17 décembre 2016

M. Marti, X. Salomo, L’Histoire perdue

9791023504989FS.gif

Seuil Jeunesse, 13,50€

« WAOU!!! Une métafiction métaleptique pour les enfants !!!

- Noooan ???

- Si ! Te jure ! Et quand je pense qu’on dit que les jeunes d’aujourd’hui n’apprennent plus rien…

- Mais ce n’est pas un peu trop transgressif quand même de jouer comme ça avec les frontières fictionnelles ? »

Et vous, que penserez-vous de ce jeu… euh, de cet album pour enfants (mais pas que…) où l’auteur entre dans l’histoire qu’il est en train d’écrire, où les personnages prennent le contrôle grâce à l’illustrateur ?

Qui sommes-nous quand nous lisons ?

Où sommes-nous ?

UN DISPOSITIF ORIGINAL AU SERVICE D’UNE HISTOIRE AMUSANTE QUI POUSSERA LE JEUNE LECTEUR (MAIS PAS QUE…) A RÉFLÉCHIR SUR SA MANIÈRE DE LIRE ET SUR LES EFFETS DE LA FICTION.

Hugues

05:01 Publié dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0)