Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 septembre 2015

Le rire du Grand Blessé, Cécile Coulon

Sortie en poche !

Une fois n'est pas coutume, voici un livre - paru en Août 2013 - qui ne fait pas partie de la rentrée littéraire de Janvier mais qui mérite qu'on parle de lui :

17 euros, éd. Viviane Hamy

maintenant chez Points, à 5.90€

 

Dans un futur imaginaire, les livres tels qu'on les connaît ont été bannis. N'existent que les livres fait par les écriveurs homologués par le gouvernement et formatés pour provoquer des émotions ciblées du « frisson », au «fou rire ».

1075 est embauché comme agent de sécurité (l'équivalent du CRS) pour maintenir l'ordre dans des manifestations à haut risque où des livres inédits sont lus à haute voix dans des stades pleins à craquer. Docile, appliquant les ordres, analphabète mais fin tacticien, il est promis à une belle carrière. Sauf.

Sauf qu'un jour il est blessé et atterrit à l'hôpital...

Un roman qui fait réfléchir et se lit d'un trait...

Coup de coeur.

Marion

07 septembre 2015

Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman, Kerry HUDSON

Sortie en poche !

Philippe Rey, 19 €

maintenant chez 10/18, à 8.10€

 

Le récit d'une enfance difficile. Raconté par la jeune fille qui l'a vécue. C'est touchant, juste, parfois drôle, sensible. On se prend rapidement d'affection pour cette môme un peu perdue qui ne comprend pas tout bien qu'elle ait déjà un regard acéré sur le monde qui l'entoure. La langue est singulière et mérite le détour... Notons qu'il existe un certain nombre de points communs avec un autre livre de cette rentrée de janvier : En finir avec Eddy Bellegueule.

Romain

05 septembre 2015

La route sombre de Ma Jian

Sortie en poche !

22 € - Flammarion

maintenant chez J'ai Lu, à 8.40€

 

A travers le destin tragique de Meili, jeune paysanne chinoise, le dissident Ma Jian dévoile de manière abrupte les conséquences de la politique du contrôle des naissances en Chine.

Du contrôle total du corps de la femme, aux enjeux économiques des plus retors, Ma Jian dénonce cette politique dont l’on parle trop peu.

Si l'on est choqué par la violence et l'aberration de ce que l’on découvre, on est surtout admiratif devant la volonté sans faille de réussir de l'héroïne.

Poignant !

 

 

Pauline. 

 

03 septembre 2015

Retour à Little Wing, Nickolas BUTLER

Sortie en poche !

Autrement - 22 €

maintenant chez Points à 7.95€

Ce sont quatre hommes qui se connaissent depuis l'enfance et dont les chemins divergent, même s'ils se rencontrent toujours de façon régulière. Ca raconte leur vie, leurs amours, leur amitié, les blessures. Ca pourrait-être gentillet et plein de bons sentiments mais on évite bien l'écueil et au final : c'est abouti, travaillé, et on plonge facilement dans cette belle histoire.

Romain

 

02 septembre 2015

Et rien d'autre, James SALTER

Sortie en format poche !

22 € - Editions de l'Olivier

maintenant chez Points à 8.10€

Des pages d'une beauté poignante sur la famille, le couple, le temps qui passe, le sentiment amoureux... Et puis d'autres sur la solitude ou bien ces instants de bonheur partagé, ceux dont on sait qu'ils sont fugaces, et que c'est cela qui fait leur grâce et leur donne cette force, cette sorte de rémanence, ce magnétisme. Parfois on dirait du bon Woody Allen et parfois c'est plus grave, plus dramatique, plus profond. C'est très très bien.

Romain

30 août 2015

La maladroite, par Alexandre Seurat

Sortir un premier roman pour la rentrée littéraire est un enjeu de taille. Ici, le pari est réussi !

La brune au rouergue, 13.80€

C’est par un texte poignant et avec une écriture épurée que l’auteur nous emporte dans l’histoire de la jeune Diana, battue par ses parents.

Inspirée d'un fait divers, Alexandre Seurat retrace l'histoire de la fillette par le biais des personnes qui ont croisé son chemin. De sa grand-mère au médecin scolaire en passant par son frère et ses différents enseignants, le livre est découpé comme un entretien où chaque personnage raconte ses impressions et relate ce qu'ils ont fait pour aider Diana.

L’auteur réussit à nous donner envie de lire une histoire pour le moins gênante et on ne la lâche pas.

Alice

21 juin 2015

Lettre ouverte à Guillaume Decitre

Cette année les écoles primaires de la ville d'Aix-les-Bains achèteront leurs livres auprès de la librairie DECITRE et non plus auprès d'une librairie aixoise.

Nous reproduisons ci-dessous le courrier que nous avons adressé à Guillaume DECITRE, président du groupe DECITRE, pour l'alerter sur les problèmes que cele pose et posera dans un proche avenir.

   

Librairie des Danaïdes

9, rue de Chambéry

73100 AIX LES BAINS

04 79 61 10 41

contact@librairie-danaides.com

 

Aix les Bains, le 15/05/15

Bonjour,

Nous sommes tout à fait désolés que vous ayez emporté le marché scolaire des écoles de la ville d’Aix les Bains. Ce marché représentait pour nous un chiffre d’affaires important, et même si notre marge était assez faible, il était nécessaire à notre bon fonctionnement. C’est financièrement important pour nous mais ce n’est pas uniquement financier. Le comprenez-vous ? Dans des villes dont la périphérie se développe à grande allure, où les zones commerciales s’épanouissent et où il est difficile d’échapper en centre-ville à la fade litanie des pharmacies – banques – agences immobilières et autres opticiens, il est important de se battre pour conserver des commerces vivants. Et pour cela il est important que de tels marchés ne nous échappent pas.

Alors qu’aujourd’hui se profile l’union entre les régions Rhône-Alpes et Auvergne, alors que l’on parle du possible abandon de la carte M’RA, vous devez vous frotter les mains : encore des marchés à prendre ! Avec 400 000 € de chiffre d’affaires, nous payons trois personnes à plein temps. Et vous, quel est le ratio ? La perte de nos marchés scolaires signifiera pour nous le licenciement d’au moins une personne. Et nous n’embaucherons personne pendant l’été pour nous aider comme nous le faisions chaque année. Combien vous faudra-t-il en embaucher pour compenser ce que vous ferez perdre aux librairies de la région ? Je doute que ce solde soit en faveur de l’emploi dans ma ville et je doute même qu’il le soit au niveau de la région. Et pourtant…

Vous vous êtes engagé dans une spirale où vous devez phagocyter un maximum de marchés pour un minimum de coûts, où une dizaine d’écoles pour vous ne représente rien ou pas grand-chose. Nous connaissons les institutrices et instituteurs de ces établissements, nous discutons avec eux, nous connaissons les quartiers où se situent ces écoles aussi. Nous avons un magasin en centre-ville où l’on peut se rendre, faire un choix sur place, se renseigner… Nous embauchons du monde, nous créons de l’animation, c’est important pour la ville. Et vous arrivez, vous terrorisez tout le monde avec votre service juridique et vos gros bras, faîtes fi de la vie locale et proposez votre interface électronique pour remplacer mail/coup de fil/échanges de vive voix et rapport humain en général. Belle évolution. Beau service que vous rendez là à notre société.

Quand votre faim aura poussé notre librairie et cent autres à péricliter sur notre territoire, nos clients n’auront sans doute plus qu’à se tourner vers votre site internet ou celui de notre concurrent commun ? Et bien lorsque l’ensemble des commerces de proximité cessera d’exister à cause d’entreprises menant des stratégies telles que la vôtre, les centres-villes seront bien tristes et notre cœur bien lourd. Où vous arrêterez-vous, quand vous rendrez-vous compte que derrière vos chiffres de croissance il y a un monde qui vit, des gens qui se parlent ? Pourquoi toujours et sans cesse conquérir des marchés ? Si c’était au nom du bien commun que votre concurrence s’exerçait je comprendrais. Mais là… Vous allez faire économiser à la commune 1000 € par an ? 100 € par école ? Demandez donc aux enseignant(e)s si le jeu en vaut la chandelle… Ce que vous allez faire économiser à la commune c’est de l’argent que nous, gérants de la librairie, dépensions dans les commerces ou entreprises de la ville, sur le marché, en activités pour nos enfants ou en bières aux terrasses des cafés. Et que nous ne dépenserons plus puisque nous n’avons plus cet argent. Demandez donc maintenant à tous ces gens si le jeu en vaut la chandelle…

Je vous enjoins de faire attention à cette stratégie du plus faible coût, du nivellement par le bas. Vous trouverez toujours une entreprise pour « rentabiliser » mieux que vous encore, pour proposer moins. Par contre, un meilleur service, une présence, une attention ?

A bientôt peut-être.

                                                                                    Romain et Bénédicte CABANE


20 juin 2015

Coup de coeur de Romain sur PAGE des libraires

 

Voici le lien du dernier coup de cœur de Romain, chroniqué sur PAGE des libraires, pour Wild Idea de Dan O'Brien :

http://www.pagedeslibraires.fr/livre-8144/wild-idea.html?osa=3017905905bad4b8bc94ed847cf58d4ff289e00c


Une petite présentation de PAGE des libraires s’impose : ce sont des libraires indépendants de toute la France (qui lisent beaucoup et de tout !) qui sélectionnent le meilleur des livres dans le flot incessant des nouveautés.   

 

Ce sont donc des conseils de libraire directement pour vous nos lecteurs, disponible sur le site de PAGE http://www.pagedeslibraires.fr/ ou alors à la librairie avec la revue bimestriel qui regroupe ces conseils,  ainsi que des interviews ou des dossiers toujours menés par des libraires.   

 

 

 

18 juin 2015

Alexandra Huard était à la librairie !

Photo0631.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexandra Huard (3).JPG

 Alexandra Huard (1).JPG

Merci à Alexandra Huard pour sa présence et pour avoir pris autant de temps avec nous tous.

Nous continuerons à suivre son travail avec grand plaisir ; en espérant que les personnes ayant pu la rencontrer ont passé un bon moment.

Ses livres sont toujours disponibles à la librairie, n'hésitez pas à venir la (re)découvrir !

17 juin 2015

Jeudis des Danaïdes du 4 Juin

 FussqqdllSizeRender.jpg

Une petite photo du Jeudi 4 Juin où nous avons échangez autour de la littérature irlandaise et écossaise.

 

Parmi les titres évoqués :

 La trilogie écossaise de Peter May

 Nulle part, mais en Irlande de Franz Bartelt

Vers l'aube de Dominic Cooper

Et que le vaste monde poursuive sa course folle de Colum McCann

les livres de Emma Donoghue : Frog Music et Room

A travers les champs bleus de Claire Keegan

 

Et beaucoup d'autres à venir découvrir en librairie !

 

Merci à Claire pour les photos, et à toutes les personnes présentes ;

Et rendez-vous le jeudi 2 Juillet pour la rencontre avec Michel JANS des éditions Mosquito.