Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 juin 2017

Livres scolaires

Bonjour à toutes et tous,

Nous reprenons les livres scolaires d'occasion et fournissons les livres scolaires d'occasion ou neufs (principalement pour le lycée Marlioz).

Appelez-nous ou bien envoyez un mail si vous voulez plus de détails : contact@librairie-danaides.com

Bonne journée !

15 juin 2017

Vers la nuit, John HULL

hull.jpg

19€ - éditions du sous-sol

Je vous livre le 4ème de couverture qui est très bien fait et raconte bien ce qu'il y a dans cet ouvrage :

"Après avoir lutté des années durant contre des disques noirs qui envahissaient sa vue et subi plusieurs interventions chirurgicales, John Hull est devenu aveugle en 1983. Pour ne pas sombrer dans le désespoir, et pour tenter de comprendre, il raconte. La douleur de perdre le souvenir du visage de ses enfants, de sa femme. De sourire mécaniquement lors d’une conversation sans pouvoir distinguer en retour l’esquisse d’un sourire chez son interlocuteur. L’image qui tombe à jamais dans le néant, l’obscurité qui s’installe et l’enveloppe. Les réactions de son entourage, toujours bienveillantes, souvent maladroites. Il nous dévoile les détails les plus pratiques dus à son état. Comment appréhender un quotidien devenu un parcours semé d’embûches ? Comment rester père et éduquer ses enfants après avoir perdu la lumière à jamais ? À quoi rêve-t-on quand les ténèbres se sont installées pour toujours ?

Ce sont des mots d’une profonde justesse que John Hull a concentrés dans ce journal sensible et lumineux. Avec une extraordinaire honnêteté, il confie sa souffrance et ses tâtonnements, ses petites victoires et ses grands combats, sa lutte pour continuer de voir le monde autrement."

Voilà. Et moi j'en pense que c'est un livre marquant. Tout n'est pas égal mais il y a des passages d'une finesse assez incroyable, il touche et nous émeut. Parce que nous ne savons pas, nous ne connaissons pas, nous ne pouvons pas imaginer ce monde qui s'éteint, cet enfermement. C'est étonnant, et bien.

Romain

02 juin 2017

Le saut de la carpe, Bruno HECKMANN

heckmann.jpg

17 € - Incartade(s)

Un homme apprend que sa compagne est enceinte. Et... Mettons qu'ils n'ont pas tout-à-fait la même façon de prendre les choses. On voyage entre jeunesse perdue, névroses du père et formules lapidaires. On évite donc, assez un certain style, le principal écueil du sujet : la bluette. Drôle et piquant, un texte qui nous parle !

Romain

 

BRUNO HECKMANN SERA A LA LIBRAIRIE POUR UNE RENCONTRE, JEUDI 6 JUILLET, 18H. DEDICACES A LA FIN DE LA RENCONTRE !

01 juin 2017

La daronne, Hannelore CAYRE

cayre.jpg

17€ - Métailié

Entre sa vie, sa mère et son compte en banque, Patience Portefeux n'a sans doute pas les cheveux blancs par hasard… Elle raconte son histoire sans détours et les teintes sombres, elle connaît. Dans la palette de l'auteur, un grand nombre de styles, une façon très réaliste de brosser les gens, leur façon de parler, de s'habiller. C'est net et précis, sans bavure comme on dit.

Romain

27 mai 2017

Une chance minuscule, Claudia PINEIRO, Actes Sud

une chance minuscule.jpg

Grand format à 22 €

20 ans de fuite suite à un drame.

20 ans de remords et de regrets.

Y a-t-il une chance minuscule pour Marilé Lauria, aujourd'hui Mary Lohan, de revivre et surtout de rattraper le temps perdu ?

Un texte poignant.

Bénédicte

19 mai 2017

Frères Migrants

migrants-couv.jpg

 

DE QUOI LES MIGRANTS SONT-ILS LE NOM ?
Dans un très beau livre aussi poétique que politique, Patrick Chamoiseau nous invite à nous réveiller.
Une « lance d’alerte » à notre humanité morbide

 Pour Patrick Chamoiseau, ce qui se joue dans le drame des migrants est un risque pour l’humanité. Non pas parce que le nombre de corps repêchés dans la Méditerranée est un drame humanitaire au sens numéraire, mais parce qu’à chaque homme, femme, enfant, qui meurt en mer, c’est une part du monde des possibles qui n’adviendra pas.
Notre monde est devenu un grand magasin de « prêt-à-porter d’une précarité légalisée obligatoire». Et le poète l’affirme, la barbarie aujourd’hui n’est pas dans la menace de l’étranger, elle est devenue un des piliers de notre système mondialisé, où l’argent, le toujours plus d’argent, de biens, de services est l’unique moteur de la ronde humaine, et autorise tout comportement. C'Est pourquoi il évoque le concept de mondialité (versus mondialisation), élaboré par Edouard Glissant : la mondialité « c’est l’inattendu humain » avec la conviction que « rien ne s’est fondé dans l’immobile et dans le fixe. »
A la lumière de cette réflexion profonde,  l’axe de la menace s’inverse, ce n’est pas l’Autre qui met notre vie en danger, mais nous-mêmes, car rejeter l’autre c’est céder à la peur mortifère, au rejet de la vie.
Ne l’oublions pas, « Il y a du Trump en chacun de nous. »

Marion

17 mai 2017

Marie Caudry aux Danaïdes !

le jour où le grand chêne est tombé.jpg

Marie Caudry, illustratrice d'albums oniriques aux couleurs fauves, sera à la librairie pour une séance de dédicaces le samedi 10 juin 2017 de 14h30 à 17h30.

Merci à elle de venir jusqu'à nous et aux éditions Thierry Magnier de favoriser cette rencontre !

Et comme toujours, c'est parce que nous aimons son travail que nous l'avons invitée !!!

Bénédicte

11 mai 2017

Les jours enfuis, Jay MCINERNEY

mcinerney.jpg

22,50 € - L'Olivier

 

Les belles années, les jours enfuis... A l'image du loft qu'ils occupent (autrefois rêvé, aujourd'hui vieillissant), entre nostalgie, attrait du vide et crise existentielle, un couple new-yorkais affronte le gros temps. Le sentiment amoureux, le doute, l'unité, l'aventure, le quotidien et l'envie de vivre sont les thèmes autour desquels gravite le roman. On sent bien sûr la critique acerbe de cette bonne société new-yorkaise (très "darwinienne" précise l'auteur) mais qui n'est pas exempte d'une certaine tendresse. Les personnages ont du corps et une histoire, cela se fait agréablement sentir à la lecture (pour le meilleur ou pour le pire !). Leurs états d'âme en sont décuplés. Un peu de Friends (pour le goût 90's) et pas mal de James Salter (dilemmes éthiques/sentimentaux), Les jours enfuis est un roman qu'on ne lâche pas et qui mérite une belle mention !

ROMAIN

Le chemin du diable, Jean-Pierre OHL

ohl.jpg

21 € - Gallimard

Nous sommes en pleine révolution industrielle et le train arrive un peu partout dans la campagne anglaise, ce qui n'est pas sans déplaire à certains. Disparitions, meurtres, manoir perdu sur la lande... Du romantisme, du mystère, du fantastique aussi ! Toute une palette de personnages sont campés et dessinent cette époque avec réalisme. Jean-Pierre Ohl se sert dans les répertoires de Le Fanu, Dickens et autres grands littérateurs du siècle pour son plaisir et le nôtre !

Romain

22 avril 2017

A toi, Claudia PINEIRO, Actes Sud/Babel

à toi.jpg

Grand format à 18 € - Format poche à 6,80 €

D'un côté, nous avons un couple qui se déchire de façon improbable : ça décape.

De l'autre, nous avons leur fille adolescente qui se trouve confrontée à un problème autrement plus grave : ça remet les pieds sur terre.

A découvrir.

Bénédicte