Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juillet 2017

Sélection d'été !

Bonjour à vous,

Ci-dessous, vos libraires vous donnent quelques idées de lecture pour l'été :

Marion vous parle du dernier livre de Tanguy Viel aux éditions de Minuit...

Pas doué pour coller la vidéo et de toute façon, elle sortait du cadre alors cliquez sur l'image, et ça va bien se passer !

marion youtube.jpg

On remercie TVnet Citoyenne qui accorde un place important au livre, à la lecture et à la librairie !

Et Romain, depuis La Rochelle, essaie de vous faire lire Jay McInerney, Irmgard Keun ou John Hull...

romain webtvculture.jpg

Et ici, on remerciera beaucoup WebTvCulture, qui a filmé l'ensemble des RNL à la Rochelle !

Bon été, à bientôt !

 

Les Danaïdes

15 juin 2017

Vers la nuit, John HULL

hull.jpg

19€ - éditions du sous-sol

Je vous livre le 4ème de couverture qui est très bien fait et raconte bien ce qu'il y a dans cet ouvrage :

"Après avoir lutté des années durant contre des disques noirs qui envahissaient sa vue et subi plusieurs interventions chirurgicales, John Hull est devenu aveugle en 1983. Pour ne pas sombrer dans le désespoir, et pour tenter de comprendre, il raconte. La douleur de perdre le souvenir du visage de ses enfants, de sa femme. De sourire mécaniquement lors d’une conversation sans pouvoir distinguer en retour l’esquisse d’un sourire chez son interlocuteur. L’image qui tombe à jamais dans le néant, l’obscurité qui s’installe et l’enveloppe. Les réactions de son entourage, toujours bienveillantes, souvent maladroites. Il nous dévoile les détails les plus pratiques dus à son état. Comment appréhender un quotidien devenu un parcours semé d’embûches ? Comment rester père et éduquer ses enfants après avoir perdu la lumière à jamais ? À quoi rêve-t-on quand les ténèbres se sont installées pour toujours ?

Ce sont des mots d’une profonde justesse que John Hull a concentrés dans ce journal sensible et lumineux. Avec une extraordinaire honnêteté, il confie sa souffrance et ses tâtonnements, ses petites victoires et ses grands combats, sa lutte pour continuer de voir le monde autrement."

Voilà. Et moi j'en pense que c'est un livre marquant. Tout n'est pas égal mais il y a des passages d'une finesse assez incroyable, il touche et nous émeut. Parce que nous ne savons pas, nous ne connaissons pas, nous ne pouvons pas imaginer ce monde qui s'éteint, cet enfermement. C'est étonnant, et bien.

Romain

27 mai 2017

Une chance minuscule, Claudia PINEIRO, Actes Sud

une chance minuscule.jpg

Grand format à 22 €

20 ans de fuite suite à un drame.

20 ans de remords et de regrets.

Y a-t-il une chance minuscule pour Marilé Lauria, aujourd'hui Mary Lohan, de revivre et surtout de rattraper le temps perdu ?

Un texte poignant.

Bénédicte

11 mai 2017

Les jours enfuis, Jay MCINERNEY

mcinerney.jpg

22,50 € - L'Olivier

 

Les belles années, les jours enfuis... A l'image du loft qu'ils occupent (autrefois rêvé, aujourd'hui vieillissant), entre nostalgie, attrait du vide et crise existentielle, un couple new-yorkais affronte le gros temps. Le sentiment amoureux, le doute, l'unité, l'aventure, le quotidien et l'envie de vivre sont les thèmes autour desquels gravite le roman. On sent bien sûr la critique acerbe de cette bonne société new-yorkaise (très "darwinienne" précise l'auteur) mais qui n'est pas exempte d'une certaine tendresse. Les personnages ont du corps et une histoire, cela se fait agréablement sentir à la lecture (pour le meilleur ou pour le pire !). Leurs états d'âme en sont décuplés. Un peu de Friends (pour le goût 90's) et pas mal de James Salter (dilemmes éthiques/sentimentaux), Les jours enfuis est un roman qu'on ne lâche pas et qui mérite une belle mention !

ROMAIN

22 avril 2017

A toi, Claudia PINEIRO, Actes Sud/Babel

à toi.jpg

Grand format à 18 € - Format poche à 6,80 €

D'un côté, nous avons un couple qui se déchire de façon improbable : ça décape.

De l'autre, nous avons leur fille adolescente qui se trouve confrontée à un problème autrement plus grave : ça remet les pieds sur terre.

A découvrir.

Bénédicte

12 avril 2017

Mères, filles, sept générations, Juliet NICOLSON, Bourgois

mères, filles, sept générations.jpg

Grand format à 23 €

Ni roman, ni autobiographie, Juliet Nicolson raconte les femmes de sa famille, de mères en filles, sur sept générations (et notamment sa grand-mère, la fameuse romancière anglaise Vita Sackville-West). Elle scrute les erreurs, les secrets, les égarements, les combats... Pour tenter d'éviter que l'histoire ne se répète ? Elle fait donc un peu de psychogénéalogie. Mais surtout, elle aborde les grandes questions du féminisme et de la maternité.

On se surprend à vouloir faire de même !

Bénédicte

11 avril 2017

Peindre, pêcher et laisser mourir - Peter HELLER

heller poche.jpg

9.80 € - Babel

Roman bien bâti, alternant scènes contemplatives et moments plus musclés. L’ensemble est très agréable à lire, mêle réflexions sur le monde de l’art, sur la pêche, sur la façon de mener une vie, d’aimer. On passe un bon moment dans un livre qui n’est pas sans rappeler les bons romans de Jim Harrison : entre roman noir et littérature des grands espaces.

Romain

L'intérêt de l'enfant, Ian MCEWAN

mcewan poche.jpg

7.20 € - Folio

Une femme juge, la soixantaine, est confrontée à un problème d’ordre moral auquel vient s’ajouter un problème d’ordre sentimental. L’intrigue est brillante et tout du long, le romancier joue avec nos espoirs et nos craintes. Toujours la même capacité d’interrogation, la mise au point est juste, précise, l’intelligence de la construction et la profondeur de la réflexion font honneur aux lecteurs et lectrices ! Que dire de plus ? C’est excellent.

ROMAIN

23 mars 2017

Quand je serai grande je changerai tout, Irmgard KEUN

keun.jpg

15€ - Agone

DRÔLE ET SANS CONCESSIONS !

Une enfant très très décidée, turbulente, sauvage, vive, effrontée, lucide et... un peu peste il faut le dire, nous raconte son quotidien, vraiment trop borné par le monde des adultes. La petite bourgeoisie allemande pendant la guerre de 14-18, la montée du nazisme, les dénonciations et vengeances à hauteur d'enfant. Une écriture courte, rythmée et comme hachée scande les pensées de cette jeune fille à coup de formules définitives. Ca déménage, ça fait rire, ça donne à penser, ça fait aussi grincer des dents, c'est un excellent livre !

Je vous livre un extrait : "Hier soir je n'ai absolument pas réussi à m'endormir, parce que je devais mettre au point une vengeance sanglante contre Mlle Meiser, que nous surnommons la Boule Empoisonnée. Je suis en général très fatiguée le matin, je mets du temps à m'habiller et je fais couler l'eau très fort dans la salle de bains pour faire croire que je me lave. Je m'assied sur le bord de la baignoire pour dormir encore un peu."

Romain

PS. A écouter ici grâce à tvnetcitoyenne.

13 mars 2017

Douleur de Zeruya Shalev, Editions Gallimard

DouleurShalev.jpg

 Grand Format, 21€

 Zeruya Shalev n'a pas son pareil pour les histoires de familles et les relations qui vont avec...

Iris, l'héroïne, est une femme mariée, qui a été victime d'un attentat en accompagnant ses enfants à l'école, un jour comme les autres, alors que c'est son mari qui devait le faire. Elle mettra un long moment à s'en remettre.  Un matin dix ans après, elle se réveille le corps fourbu de la douleur qui l'a clouée au lit de longues semaines après ce drame. Coïncidence (ou pas), elle retrouve son grand amour adolescent en la personne du médecin spécialiste de la douleur qu'elle va consulter.

Tremblement de terre émotionnel et possible remise en cause de toute sa vie construite jusqu'ici...

Avec un sens de la psychologie très affuté, Zeruya Shalev explore la psyché d'une femme tentée par la rupture.

Un très beau roman sur la famille et ses liens parfois si compliqués. On en sort avec la certitude que oui décidément, il faut parler avec ceux qu'on aime, même si on pense que tout a été dit.

Marion