Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 août 2010

Rosa Candida, Audur Ava OLAFSDOTTIR

olafsdottir.jpg

20€ - Zulma

Le titre est facile à retenir et c'est déjà ça. Roman d'apprentissage où le héros naïf quitte son Islande natale pour découvrir le vaste monde, le livre est bien construit et on s'y glisse avec plaisir. Il se trouve que ce vaste monde semble plutôt accueillant, pas trop semé d'embûches, simple et somme toute assez agréable. C'est plaisant parfois...

L'écriture met l'accent sur les sensations : couleurs, goûts, cuisine, saveurs et senteurs, fraîcheur. Les dialogues aussi sont pleins de saveur. En deux mots : sensible et enveloppant.

Romain

05 août 2010

Warlock, Oakley HALL

hall.jpg

24 € - Passage du Nord-Ouest

1880, territoire de l'Arizona. Warlock est une ville créée de toutes pièces par l'auteur, entre Tombstone, Nothing Gulch, et les villes champignons de la ruée vers l'or. A la fois imaginaire et bien réelle, sorte de patchwork de l'histoire de l'Ouest, elle se situe à la frontière. Cette frontière, c'est la limite du monde civilisé, mais ce n'est déjà plus le monde juste. Le personnage principal c'est la ville, ses habitants, ses héros, ses mineurs, ses filles de joie, ses mauvais garçons. Et le sujet, c'est l'absence de loi et la présence de grands espaces. Dans ce décor écrasant, comment réagissent des hommes livrés à eux-même ? Et bien mal, assez mal. Et c'est beau.

A la lecture, c'est un western. Un bon vieux western. Avec les clichés du genre bien sûr, mais bizarrement, ça magnifie plutôt l'ensemble. Mais ce n'est pas que ça, c'est une sacrée réflexion sur la Loi. Celle du Livre, celle de la bonne morale, celle des hommes, celle que l'on manipule ou celle que l'on détourne, contourne.

Romain

23 juillet 2010

Le goût des pépins de pomme, Katharina HAGENA, Anne Carrière


le goût des pépins de pomme.jpg

Grand format à 19,50 €

Les pommes sont les madeleines de Proust de ce roman. En les croquant, surgissent de beaux portraits de femmes (une mère, une grand-mère, des tantes, une cousine...) qui hantent le passé de la narratrice. Une fois le dernier morceau de pomme avalé, le présent revient en force avec la figure d'un jeune avoué.

Un petit bijou.

Bénédicte

01 juillet 2010

No country for old men, Cormac MCCARTHY

mccarthy.jpg

7 € - Points

J'avais envie de regarder le film. Mais je ne l'ai pas sous la main, alors j'ai pris le bouquin. Et c'est plutôt très bien. C'est une sorte de roman noir, presqu'un thriller en fait, à la frontière entre Etats-Unis et Mexique, entre désert et motels minables. Un homme ayant mis la main sur une valise de billet tente d'échapper à ses poursuivants.

L'écriture de Cormac McCarthy est très particulière, décrit les action à la perfection, travaille le dialogue, pose des répliques intelligentes et féroces : à la lecture on comprend d'ailleurs très bien pourquoi ses livres sont adaptés au cinéma. Percutant dans bien des sens du terme.

Romain

29 mai 2010

Prodigieuses créatures, Tracy CHEVALIER, La Table Ronde

prodigieuses créatures.jpg

Grand format à 23 €

La vie romancée de deux jeunes femmes découvreuses de fossiles en Angleterre au XIXème siècle.

Le nec plus ultra, et qui fait de ce livre un vrai régal, est que l'on retrouve la même ambiance que dans les romans de Jane Austen.

Bénédicte

18 mai 2010

Le cuisinier, Martin SUTER

suter.jpg

Un employé de restaurant et une serveuse de ce même restaurant décident de tenter l'aventure à deux et se lancent dans la création d'une entreprise de restauration à domicile : Love food. Au fil des pages, l'arrière plan s'assombrit, les intrigues annexes se développent et nos deux personnages se découvrent mêlés à de sales affaires.

C'est réussi, agréable à lire, construit : un bon roman pour affronter les quelques jours qui nous séparent encore de l'été...

Romain

11 mai 2010

Indian Creek, Pete FROMM

fromm.jpg

Un homme est embauché tout l'hiver pour garder un étang servant à la reproduction des saumons. L'action se situe au fin fond d'une vallée, à la frontière entre Montana et Idaho. Et c'est magique ! Nous regardons tomber la neige, nous pistons les cerfs, nous nous enfonçons dans les lourdes traces de l'auteur lors de randonnées à raquettes...

Une lecture très agréable, détaillée, amusée, vivifiante !

Romain

05 mai 2010

Orages ordinaires, William BOYD

boyd2.jpg

Un jeune homme arrive à Londres et se voit très vite accusé d'un crime dont-il n'est pas coupable... Intrigue somme toute assez banale. Mais l'auteur arrive à en faire un roman remarquable. On suit cet homme et sa chute, perdu dans les bas-fonds de la société londonienne, échappant aux uns pour tomber dans les filets des autres, fréquentant les pires endroits, côtoyant des personnages hauts en couleur, on vit avec lui, on frémit ou on souffle et on en redemande.

Intelligent, prenant, d'une écriture précise, on se laisse très vite prendre par cette dégringolade qui semble sans fin. Ironie douce ou critique plus franche du monde comme il va, ce roman est sans doute aussi très politique.

Romain

17 février 2010

Edson, Bill MORRISSEY

morrissey.jpg

L'auteur est un américain du New Hampshire. Il raconte l'histoire d'un ex-chanteur/guitariste, revenu de tout et pour tout dire un peu perdu. Il vit à Edson, une petite ville, chasse, pêche, joue au snooker et apprécie les soirées enfumées. Heureusement pour lui peut-être, il est bien entouré.

Atmosphère détendue, le roman est aussi une ballade, calme, doux, il nous apaise et nous emporte.

Romain

15 janvier 2010

I love dollars, Zhu Wen

zhu.jpg

Nouvelles très vivantes, percutantes, sur la Chine d'aujourd'hui. Il y est question d'un personnage qui a bien du mal à faire la part des choses, qui se laisse faire, qui se plie en quatre, qui ne comprend pas la fin de l'histoire, qui se trouve être au milieu de cataclysmes auxquels il ne veut pas prendre part... Il nous renvoie souvent à nos propres incohérences, à nos comportements parfois maladroits. Les rapports sociaux dans ces nouvelles semblent toujours sujets à caution : est-ce à prendre à la lettre ? est-ce que c'est une farce ? En tous les cas ce sont des interrogations renouvelées sans cesse...

Une plume étourdissante, sarcastique, détaillée à en être grouillante, et bien aiguisée : ça taille sec !

Romain