Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 janvier 2015

Bleu éperdument, Kate BRAVERMAN

braverman.jpg

20 € - Quidam

Des nouvelles cinglantes, fracassantes et entêtantes comme les vagues de l'océan qui ponctue ces textes et borde les îles et les villes qui sont le théâtre de ces vies. Ces dernières sont remarquablement dépeintes, avec précision et ce qui m'apparaît comme une certaine froideur, un détachement, comme si c'était définitif. Une atmosphère passant de l'hébétude à la résignation entoure les femmes de ces nouvelles, comme si elles étaient happées par une lame de fond sans se débattre.

L'auteur use d'une écriture très visuelle, colorée et enlevée. De très beaux passages, d'autres cruels. Une phrase pour donner la couleur ? « Peut-être devrait-elle être parcourue d'un spasme de tendresse pour cet homme qui lui a dévoilé sa vie intérieure pathétique ? ».

Romain

23 janvier 2015

La bibliothèque des coeurs cabossés, Katarina BIVALD, Denoël

la bibliothèque des coeurs cabossés.jpg

Grand format à 21,90 €

Le moral dans les chaussettes ? Un dimanche gris, froid et humide ?

Installez-vous au coin du feu, un chat sur les genoux (à défaut une couverture), une tasse de thé fumant à portée de main et laissez-vous emporter par les aventures américaines de Sara, trentenaire suédoise, qui débarque pour trois mois dans une petite ville de l'Iowa, c'est-à-dire au milieu de nulle part.

Un bon roman "feel good".

Bénédicte

16 janvier 2015

Le fils de Philpp Meyer

le fils meyer.jpg

Albin Michel - 23,49 €

 

Ce livre retrace l'histoire du Texas des grands espaces sauvages à l'exploitation du pétrole. Un Etat qui fut successivement mexicain, indépendant puis américain et où les violences entre nationalités sont monnaie courante.

Trois voix, trois générations de la famille McCullough portent le récit : Eli, le patriarche, marqué par trois ans de vie avec les Comanches ; Peter, l'humaniste, révolté par la violence du Texas ; Jeanne-Anne qui lutte pour se faire une place dans l'industrie pétrolière, dominée par les hommes.

Une fois la lecture commencée on ne peut plus quitter cette famille que l'on suit avec délectation, dans ces moments de gloire comme pendant les heures noires, sur presque deux siècles !

 

Pauline

27 août 2014

Chemins de poussière rouge, Ma Jian

ma jian.jpg

8,70 - J'ai Lu

Victime de la lutte contre la "pollution intellectuelle" lancée par Deng Xiaoping, Ma Jian abandonne Pékin pour se jeter dans le coeur de son pays. Il part à la rencontre de la Chine. C'est donc le récit, fort, de ses voyages à pied, en autostop, de ses rencontres.

Il y a de gros passages. Notamment celui où il se retrouve dans un hôpital la nuit avec des "camarades" poètes imbibés comme lui, à déguster une chouette morte trouvée dans un bocal rempli de formol.

Notre auteur est un personnage attachant, un peu fantasque, il ne nous épargne rien.

Romain

22 août 2014

L'homme des hautes solitudes, James SALTER

salter02.jpg

6,90 € - Points

Saluons la sortie en poche de cette autre livre de James SALTER...

Est-ce bien un livre de montagne ? Il en est question c'est évident et c'est même le sujet du roman, mais si l'on va au fond des choses... Un américain se rend à Chamonix pour y pratiquer l'alpinisme. C'est la raison visible. Mais c'est sur le sens de la vie que nous interpelle le héros. Que veut-on faire d'elle, quel sens donner au dépassement, à l'ascension, à la célébrité, à notre présence et à celle des autres.

D'une écriture simple, au plus près de la sensation, l'auteur nous montre finalement ce qui nous construit, nos ressorts, nos faiblesses et nos miracles.

Romain

11 mai 2014

Dans le grand cercle du monde, Joseph BOYDEN

boyden.jpg

Albin Michel, 23.90 €

En tentant de décrire ce que ce livre laisse, beaucoup d'adjectifs laudatifs viennent à l'esprit. Beau, violent, contrasté... Et tant d'autres. Fresque déchirante sur l'agonie des tribus indiennes du nouveau monde, l'auteur raconte ce peuple, leur univers, les paysages grandioses et leur épopée. Tournant de l'histoire, choc de civilisations. C'est un livre qui marque.

Romain

10 mai 2014

La bonne étoile, Esther FREUD

freud.jpg

7,6 € - Le livre de poche

Tout le monde connaît les nombreuses désillusions qui attendent les jeunes africains partis en Europe tenter leur chance sur les terrains de football. Dans le même registre Esther Freud nous conte avec tendresse et vitalité les déboires d'un groupe de jeunes « théâtreux » londoniens. Nell est peu sûre d'elle, mais elle sait qu'elle est comédienne, Charlie est égoïste et jolie, Dan fait tourner les têtes... Ce sont eux que l'on suit principalement. Ils entreprennent tout d’abord une formation cruelle et compliquée qui nous donne l'impression que les enseignants cherchent à les dégoutter de leur futur métier. Puis ils se trouvent livrés à eux-mêmes dans le monde du spectacle : c'est impitoyable. Ils sont promenés d’auditions en auditions et ce n’est pas toujours bien concluant : les descriptions de ces scènes sont d'ailleurs stressantes et très bien vues. Parfois ils décrochent un rôle acceptable, parfois c'est sans intérêt ou ridicule ou même dangereux, les autres fois il faut accepter des jobs dans la restauration rapide pour joindre les deux bouts. Dans ce labyrinthe, comment frapper à la bonne porte ? Le succès peut arriver, incidemment, alors les anciens élèves sont remarqués, une bonne critique tombe, une seconde... puis s'ensuivent des mois de disette et de questionnements. Est-ce que mon agent  croit en moi, est-il au fait des choses, va-t-il simplement me rappeler, faut-il en changer ? Et ce metteur en scène, dois-je travailler avec lui, quelles retombées cela risque-t-il d'avoir ? Si Esther Freud est très renseignée sur le sujet, elle-même ayant suivi ce parcours du combattant, elle sait s'en amuser aussi, prendre de la distance, nous raconter les anecdotes et les à-côtés ce qui en fait un récit très vivant, spontané et agréable à lire. Au final un roman d'apprentissage et des portraits bien brossés, presque caricaturaux tant ils sont dans l'excès : un livre qui n’aura pas le temps de disparaître sous la pile de votre table de nuit !

Romain

22 avril 2014

Au hasard des rues, Virginia WOOLF

hasard rues.jpeg

éd. Interférences, 10 euros

 

L'auteure déambule dans les rues de Londres, laisse flotter son imagination, les sens en alerte, plus vivante que jamais. Sous sa plume les gens ont mille destins possibles et habilement, elle transforme en véritable aventure ce qui n'était, au début, qu'une simple course pour aller acheter un crayon.

Petit bijou littéraire.

Marion

11 avril 2014

Autrefois le rivage, Paul YOON

autrefois rivage.jpg

éd. Albin Michel, 20 euros

 

Nouvelles inspirées du folklore coréen, de ses mythes et légendes, de son Histoire et de faits divers.

Tout se passe sur une île au sud du continent, il y a le soleil, la mer, des gens qui se croisent, des rencontres, des départs, des deuils et des séparations. Les personnages ici sont habités, certains sont malhabiles, d'autres d'une force incroyable. On aime entrevoir ces vies, ces destins, et faire un bout de chemin avec eux. L'auteur a un profond respect pour ses personnages, son écriture est sobre, délicate, tout en retenue: nouvelles mélancoliques mais lumineuses.  

Coup de coeur.

Marion

01 avril 2014

Emmaüs, Alessandro BARICCO

baricco poche.jpg

6,80 € - Folio

Emmaüs, c'est l'histoire d'une révélation. Celle qui nous décille et nous montre la vie telle qu'elle est. Pour ces jeunes gens émotionnellement handicapés, cette découverte va avoir de graves conséquences. Leur cadre familial et l'importance de la religion dans leur existence les auront incités à se garder de la vie : Baricco, profond, méticuleux et comme désemparé, nous convie à cette rencontre.

Romain