Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 septembre 2008

Guerre à Harvard, Nick MCDONELL, Flammarion

guerre à Harvard.jpg

Grand format à 12,00 €

De courts chapitres pour décrire le monde de Harvard (qu'a d'ailleurs cette école de particulier ou de spécial ?). Un extrait : "la saga [Harry Potter] est numéro deux en Irak et numéro un à Harvard. Le livre préféré du réseau Irak [sur Facebook] est : je ne lis pas".

Bénédicte

30 juillet 2008

Carton jaune, Nick HORNBY

hornby.jpg 

Quasiment une étude sociologique sur les supporters de football. Pas n'importe lesquels d'ailleurs, surtout pas. Ceux d'Arsenal.

C'est drôle, fouillé, ironique et distant ou passionné et délirant. Bref, c'est écrit par un anglais, et pour ne rien arranger, par un supporter d'Arsenal...

Romain

26 juillet 2008

Train de nuit pour Lisbonne, Pascal MERCIER

mercier.jpg

Dans sa vie tout semble réglé. Il arrivera bientôt à l'âge de la retraite, tranquillement. Mais une paille surgit. Sans réfléchir il va saisir l'occasion. Sans en prendre conscience immédiatement, sa vie aura changé. Doucement il le découvre.

Remarquablement bien écrit, ce qui compte dans ce livre, c'est non seulement la vie, la façon dont on la voit, donc on la regarde, mais aussi les mots que l'on emploie pour la dire, l'écrire et la lire.

Romain

25 juillet 2008

Histoires cruelles, T.C. BOYLE

tc boyle.jpg

Nouvelles à prendre avec du recul, comme leur auteur. Ironique et grinçant à souhait, situations grotesques construites avec finesse. Morale de l'histoire à tirer soi-même, en fonction de l'humeur du moment.

La grande qualité de l'auteur tout de même, c'est de nous faire passer rapidement (ce sont des nouvelles) d'une émotion à l'autre, d'un sujet à l'autre et finalement d'une page à l'autre aussi.

Romain

Dites-leur que je suis un homme, Ernest J. GAINES

gaines.jpg

Une histoire, celle d'un homme. Accablé par ses semblables, qui n'estiment pas être ses semblables, il va plonger au coeur de l'humain, dans le trop humain. Nous est raconté le long chemin à parcourir pour regagner son humanité. C'est le combat d'un type qui n'est pas né de la bonne couleur et qui s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

C'est plein, sans faux-fuyant, chargé d'émotion. Magnifique.

Romain