Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2017

Ouvre les yeux, Matteo RIGHETTO

righetto.jpg

La dernière goutte - 17€

Un beau texte plein d'émotion sur les liens de l'amour. Comment ils naissent, vivent puis se défont dans l'inattention générale. Deux personnes qui formèrent jadis un couple se retrouvent pour partir en montagne. Peu à peu le but qu'elles poursuivent se dessine. Et chaque petit moment vécu, égrené comme un chapelet, donne du corps et de la profondeur à cette histoire et à ces personnages. Fort, beau, apaisé.

Romain

27 janvier 2017

Le suppléant, un hiver à Villalta, Fabrizio PUCCINELLI

puccinelli.jpg

16 € - Héros Limite

Fin des années 60. Un enseignant fait des remplacements. Il est envoyé dans les Apennins, en hiver. Lui de raconter ce qu'il vit, ce qu'il voit. La neige qui arrive et puis son départ. La vie du curé, des écoliers et de cette campagne isolée. C'est un beau texte et les mots et les phrases sont à leur place, donnent un rythme, un parfum dépouillé, solitaire et humain.

Romain

10 janvier 2017

3 février 2017, 18h : Rencontre avec Jean HEGLAND

Jean HEGLAND est l'auteur d'un livre tout récemment publié par les éditions Gallmeister : Dans la forêt.

hegland.jpg

23.50 € - Gallmeister

Je vous mets ci-dessous le résumé du livre piqué sur les site des éditions :

"Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle."

P1250337.jpg

P1250344.jpg

Signalons que Bénédicte et Romain ont beaucoup aimé le livre, qu'un film a été tiré de ce livre, que Jean HEGLAND vient en France pour rencontrer ses lectrices/lecteurs (c'est pas rien !) et que la rencontre est ouverte à tout le monde. Ce serait dommage de s'en priver...

A bientôt !

Les Danaïdes

04 janvier 2017

Dans la forêt, Jean HEGLAND, Gallmeister

dans la forêt.jpg

Grand format à 23,50 €

En ces temps de Désastre Ecologique (n'ayons pas peur des mots), voici une incitation à changer radicalement nos modes de vie. Il vaut mieux anticiper et s'adapter plutôt que subir douloureusement dans l'urgence. Nos deux héroïnes, Nell et Eva, en sont l'exemple vivant.

Bénédicte

 

Jean HEGLAND sera à la librairie pour une rencontre VENDREDI 3 FEVRIER 2017 !

02 décembre 2016

Kenneth COOK, La Bête

9782290107997FS.gif

J'ai Lu, 6,70€

MYTHES ET RÉALITÉS DU BUSH AUSTRALIEN. QUAND LA NATURE SE DÉRÈGLE…

La couverture nous apprend que la bête du titre est… un cochon sauvage ! Mais cet animal est hors norme : grand, puissant, rapide et, surtout, il n’agit comme aucun autre d’après Alan Treval, l’expert du bush venu l’étudier.

Rapidement, il cristallise les peurs et les fantasmes de ceux qui le traquent et les rôles s’inversent souvent sans jamais laisser deviner la fin.

PRENANT et SURPRENANT

Hugues

 

28 novembre 2016

Thomas Cook, Le dernier message de Sandrine Madison

Le-dernier-meage-de-Sandrine-Madison.jpg

Points, 7,90€

UNE ENQUÊTE ORIGINALE SUR LA DISPARITION DE… LA TENDRESSE !

En racontant le procès de Samuel Madison, un universitaire cynique et froid, l’auteur illustre la sagesse antique « Efforce-toi de transformer les problèmes en autant de mystères ».

Vous verrez…

Il est accusé d’avoir assassiné sa femme mais, lui, dit qu’elle s’est suicidée.

Banal et déjà vu, quoi !

Mais voilà, alors qu’on se croit en terrain connu avec ce roman de prétoire, Thomas Cook surprend en signant un magnifique roman d’amour.

Autre originalité, on suit les pensées de l’accusé lors de ce grand déballage judiciaire qui le pousse à autopsier son couple, à jouer une partie d’échecs où la reine a toujours un coup d’avance et à regarder la vérité en face pour comprendre comment l’homme bon qu’il était a pu devenir cet homme sec et dur.

PIÉGEUR OU PIÉGÉ ?

FINIT-ON TOUJOURS PAR TUER CE QU’ON AIME ?

COMMENT CHANGER CE QUI NE DÉPEND QUE DE SOI ?

Vous ne saurez qu’à la fin…

[Donne envie de revoir immédiatement le génial « Mad dog and glory ». Le formidable film de John McNaughton]

Hugues

 

23 novembre 2016

Kenneth COOK, Par-dessus bord

9782253126249.jpg

Livre de Poche, 6,10€

Kenneth COOK est un grand conteur.

Au bout de trois pages, le lecteur a l’impression de faire partie de la rude communauté des pêcheurs australiens, prêt lui aussi à prendre la mer !

Au bout de dix, Jack Foster, le personnage central, est devenu son meilleur ami.

Ce savoir-faire crée rapidement une intimité qui rend cette histoire palpitante, haletante.

Le lecteur suit alors un moment-clé de la vie de ce marin.

Une trame simple, un but à atteindre clair pour le héros et le risque encouru proposent une expérience de lecture passionnante.

ON LIT CE LIVRE COMME ON VOIT SE FORMER UN ORAGE …

Formidable !

Hugues

 

 

09 novembre 2016

Alberto Torres-Blandina, Le Japon n’existe pas

japon n'existe pas.gif

Métailié, 9€

Les voyages ne mènent pas forcément à des lieux communs.

Dans un aéroport, un homme balaye le hall et l’ennui des voyageurs qui attendent leur vol en leur racontant des histoires sur mesure qu’il semble inventer, lui, le sédentaire, en fonction de leur destination, d’un geste, d’un détail. Et pourtant chaque histoire embarque le lecteur. Vous hésiterez désormais à vous éventer devant une porte d’embarquement…

Il commence par des banalités, pour rompre la glace, puis bâtit une histoire singulière et toujours surprenante.

« Les aéroports sont un peu de nulle part […] Ils n’aident pas beaucoup à savoir qui on est et où on va ».

Grâce à lui, le voyage commence dès l’attente, s'enrichit grâce à l'imagination, surtout aujourd'hui où "Rome se fait en un jour". En partant des voyageurs, il leur rappelle qui ils sont et ce qu’ils emportent avec eux. Il leur propose d’abord un voyage mental, immobile.

Alors imaginez comment arriverait un voyageur au Japon si on l'avait convaincu que ce pays n’existait pas. Ou cette femme qui sortirait de l’avion en ayant tout oublié.

Un hymne à l’imagination parce que « la réalité n’est qu’une possibilité parmi toutes les autres et pas toujours la meilleure ».

Un hymne à la littérature aussi, au mentir vrai.

Hugues

Baba Segi, ses épouses, leurs secrets, Lola SHONEYIN, Actes Sud

baba segi, ses épouses, leurs secrets.jpg

Grand format à 22 €

La polygamie et ses mystères

Comment une femme lettrée peut-elle accepter d'être la quatrième épouse d'un homme ?

Comment un homme fait-il pour gérer toutes ses femmes ?

De l'humour, Lola Shoneyin en a pour aborder cette problématique sociétale de son pays, le Nigéria.

Alors ? Tenté par la polygamie ?

Bénédicte

07 novembre 2016

Kenneth COOK, Le blues du troglodyte

9782290120491FS.gif

J'AI LU, 6,70€

Contre le blues, lisez « LE BLUES DU TROGLODYTE »

Direction Ginger Whisker, en Australie, où les hommes s’enterrent dans les maisons troglodytes du titre pour échapper à une chaleur écrasante et à la poussière omniprésente des mines environnantes.

Toutes les conversations y commencent par une bière ou un whisky même celles qui débutent par : « J’ai décidé de lever le pied avec la bibine. »

C’est dans ce trou que le lecteur suit le flux de pensées de Simon Crown, le narrateur. Et c’est incroyable « les trucs qui [lui] passent dans l’esprit entre deux phrases », lui qui fait si souvent le contraire de ce qu’il pense.

Mais quand on voit ce qui se passe quand il fait autrement…

TOUJOURS AUSSI REJOUISSANT !

Hugues