Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 janvier 2009

L'autofictif, Eric CHEVILLARD

chevillard.gif

C'est absurde, parfaitement absurde, et ça me fait beaucoup rire. L'idée, c'est de mettre sur papier le contenu d'un blog. On pourrait y voir la tentative de fixer ce qui n'est, sur le net, que bien éphémère ; consommé. Ce n'est pas vraiment le sujet en fait. Pour mettre cet excellent travail en valeur, rien ne vaut la bonne et simple citation : "J’ai croisé ce matin une paire d’enfants jumeaux habillés et coiffés de la même façon, j’en ai giflé un et l’autre depuis me suit partout en réclamant sa baffe."

Bref, de quoi réjouir en cette bonne période de début d'année !

Romain

07 janvier 2009

Un fou ordinaire, Edward ABBEY

abbey.jpg

Un fou ordinaire, pour bien commencer, c'est déjà l'histoire d'un gars pas comme les autres. Ce bonhomme, il aime le désert, il aime s'y promener, s'y frotter même, quitte à avoir soif. S'il a des idées intéressantes; elles peuvent ne pas toutes vous plaire.

Ce qui est vivifiant, c'est la façon dont-il parle de ce lieu : le désert. Lieu d'aventure et de stabilité, libre et dangereux. On se sent viscéralement happé par la force avec laquelle Abbey nous le plante dans l'esprit.

Romain

21 décembre 2008

Pimp, Iceberg Slim

iceberg slim.jpg

Très noir, absolument immoral, on pourrait presque ranger le livre dans le rayon sciences-humaine, étude de terrain tellement c'est détaillé. C'est l'autobiographie d'un proxénète de Chicago dans les années 40-50. Le sexe, la drogue, le crime, la prison.

Ca mérite vraiment le détour : parce que cela montre notamment que pour s'en sortir, la minorité noire n'avait pas énormément de possibilités, mais aussi parce que cela montre, qu'elle-même opprimée, était capable de bien des atrocités. Un livre qui donne bien des pistes de compréhension.

Romain

26 novembre 2008

Les ruines de Paris en 4908, Alfred FRANKLIN

franklin.jpg

Paris donc, en 4908 : Un récit de voyage de la part d'explorateurs venus de Nouvelle Calédonie. Sous forme de missives : le compte-rendu des découvertes. S'en suivent débats et interprétations autour des ruines.

C'est bien trouvé, et bien exploité - et très actuel finalement avec ça - A. Franklin (début XXème) surfant sur sa trouvaille pour moquer ses contemporains. Un petit texte qui nous débarasse de la pesanteur occasionnelle du quotidien.

Romain

22 novembre 2008

L'euphorie des cimes, Anne-Laure BOCH

boch.jpg
Pourquoi l'alpinisme finalement ? Pour le paysage ? Le plaisir physique ? Le goût du risque ? Par vanité ? Qu'est-ce qui nous pousse sur ces territoires inhumains ?

La question est ouverte, Anne-Laure Boch se fait un plaisir d'y apporter une contribution réfléchie, compréhensible et très sensée. Un vrai plaisir pour les amateurs...

Romain

21 novembre 2008

Le roi de Kahel, Tierno MONENEMBO

monénembo.jpg

Il est des utopies qui feraient bien de demeurer ce qu'elles sont : des non-lieux. Monénembo nous raconte ici l'histoire de sa terre et de ses ancêtres qui ont vu débarquer chez eux un blanc pas très honnête (ni avec eux ni avec personne) mais plein d'idéaux et têtu comme un breton. Il était venu se tailler la part du lion, dans cette Afrique, à cette époque où tout était à prendre pour qui voulait bien l'oser.

Désir d'écrire un roman, volonté d'écrire sur ce que fût historiquement cette période et prise de recul afin d'éviter le cliché "noirs et blancs" éculé. C'est un conte d'Afrique, c'est un récit de voyage, c'est un humanisme.

Romain

13 novembre 2008

La montagne nue, Reinhold MESSNER

messner.jpg

Il est sans doute le plus grand alpiniste de tous les temps. Ce livre est l'histoire de son premier "8000" : il raconte l'expédition qui a coûté la vie à son frère Günther.

Une fois encore, dans ces histoires d'hommes aux prises avec le minéral, on est confronté aux limites. Aux limites de l'humain de façon générale. Ce qu'il s'agit de raconter, c'est l'inconcevable. Cela pose tout à la fois la valeur et la limite du récit.

Romain

28 octobre 2008

L'oeil du purgatoire, Jacques SPITZ

spitz.jpg

Ses yeux sont atteints d'un virus qui lui fait voir les objets et être animés tels qu'ils seront dans quelques heures, puis quelques semaines, puis quelques siècles. C'est la description d'un enfermement terrible, de l'émergence d'une "vérité" qui se situerai au delà du quotidien, de la déliquescence d'un environnement.

Un très gros travail, que l'on lit bien, sur le phénomène traité, partant des connaissances scientifiques de l'époque (début du XXème) sans trop en faire. Assez fin, d'une jolie écriture un peu datée aux nombreuses formulations réjouissantes. Sa lecture nous laisse flottant.

Romain

11 octobre 2008

Le week-end, Bernhard SCHLINK

schlink.jpg

Un week-end entre vieilles connaissances, à la campagne, dans une grande maison avec terrasse et jardin. Au programme : longues discussions, gros repas, vin et café. Quoi de mieux ? Mais l'attraction du week-end, c'est un terroriste ayant appartenu à la Fraction Armée Rouge qui sort de 20 ans de prison. Et les invités, ce sont ses anciens camarades. Et le monde a changé.

Quels sont les droits, quels sont les devoirs en amitié ? Une bonne expérience de manipulation, de travail sur la notion de responsabilité et d'assomption. Un livre sensible qui trouve déjà une résonance dans l'actualité récente.

Romain

08 octobre 2008

A la recherche du Capitaine Zéro, Allan C. WEISBECKER

weisbecker.jpg

Du rêve. A la recherche de la vague ultime et d'un vieil ami, Allan se plonge dans la traversée du continent américain avec un vieux van et ses planches de surf.

Un grand récit de voyage dans lequel on déguste de l'eau de mer à chaque page. Bien vivant, baignant dans cette philosophie des débuts du surf, entre retour à la terre et décollage enfumé. C'est prenant, plein de saveurs et on s'y croirait.

Romain