Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 mars 2010

La mort d'Edgar, Franz BARTELT


bartelt02.jpg

Romans, nouvelles, récits de voyage, policiers, c'est toujours un plaisir de se plonger dans les livres de Franz BARTELT. Ici, ce sont des nouvelles ; le burlesque flirte avec le plus triste, il est question d'amour et de littérature, puis d'amour et de baraque à frites... L'amour toujours, presque toujours, à se demander finalement s'il est jamais question d'autre chose ?

Avec son écriture si particulière, on ne sait jamais quoi penser : est-ce du lard ou du cochon, faut-il rire, pleurer ? Finalement, la question n'est pas là, on se délecte des piques, des envolées et des digressions de notre auteur. On y va les yeux fermés...

Romain

24 mars 2010

Juge Bao & le phoenix de jade, Patrick MARTY, Chongrui NIE


marty.jpg

A la manière d'un Wu Xia Pian (film de sabre chinois), le juge Bao, incorruptible, règle des différents dans la Chine impériale...

Très beaux dessins en noir et blanc, scénario travaillé, répliques bien senties, un vrai travail de qualité !

Romain

17 février 2010

Edson, Bill MORRISSEY

morrissey.jpg

L'auteur est un américain du New Hampshire. Il raconte l'histoire d'un ex-chanteur/guitariste, revenu de tout et pour tout dire un peu perdu. Il vit à Edson, une petite ville, chasse, pêche, joue au snooker et apprécie les soirées enfumées. Heureusement pour lui peut-être, il est bien entouré.

Atmosphère détendue, le roman est aussi une ballade, calme, doux, il nous apaise et nous emporte.

Romain

20 janvier 2010

En remontant les ruisseaux, Jean RODIER

rodier.jpg

Récits de départ de bon matin pour trouver la truite dans un ruisseau perdu au fond d'une combe. Fabuleux, précis d'une connaissance poétique du monde à la façon des anciens, savouré comme l'on ne prend plus guère le temps de savourer. Les fleurs, les poissons, les oiseaux, les arbres, les collines et les ruisseaux sont nommés, comme dans les légendes de jadis. Et l'on foule du pied botté les herbes fraîches et odorantes, la canne à pêche à l'épaule.

C'est une fenêtre ouverte, par laquelle nous respirons un air de montagne, vivifiant, d'où nous parvient la rumeur désaltérante d'une eau fraîche et bruissante.

Romain

16 janvier 2010

Spacegirl, Travis CHAREST

charest.jpg

Un chef d'oeuvre graphiquement... Très abouti, très soigné, couleur, noir et blanc, 56 planches pour le bonheur des yeux. Et ce n'est pas tout : c'est super drôle en plus. C'est la guerre dans l'espace, l'ambiance est très seventies, les parodies de dialogues sont très étudiées, ou pas du tout, mais ça crée une complicité et au bout du compte, une oeuvre étonnante.

Seul bémol, un prix de 15 euros pour le premier volume d'une série... Dîtes-vous que si cela paraît cher, c'est bien le prix qu'on peut mettre pour un tel objet, et, rassurez-vous, cela les vaut amplement.

Romain

15 janvier 2010

I love dollars, Zhu Wen

zhu.jpg

Nouvelles très vivantes, percutantes, sur la Chine d'aujourd'hui. Il y est question d'un personnage qui a bien du mal à faire la part des choses, qui se laisse faire, qui se plie en quatre, qui ne comprend pas la fin de l'histoire, qui se trouve être au milieu de cataclysmes auxquels il ne veut pas prendre part... Il nous renvoie souvent à nos propres incohérences, à nos comportements parfois maladroits. Les rapports sociaux dans ces nouvelles semblent toujours sujets à caution : est-ce à prendre à la lettre ? est-ce que c'est une farce ? En tous les cas ce sont des interrogations renouvelées sans cesse...

Une plume étourdissante, sarcastique, détaillée à en être grouillante, et bien aiguisée : ça taille sec !

Romain

10 décembre 2009

Effondrement, Jared DIAMOND

diamond02.jpg
 
 
On se souvient de son dernier livre de l'inégalité parmi les sociétés, essai portant notamment sur l'importance de l'environnement dans lequel naît une civilisation, et particulièrement de l'importance des richesses de cet environnement dans son développement futur. Là, nous suivons plusieurs expériences de civilisations (en Océanie, dans les déserts américains, au Groenland, etc.) qui se sont achevées mystérieusement. L'auteur nous invite à nous pencher sur l'impact que ces sociétés ont eu sur leur environnement direct, sur leur façon d'accepter l'innovation, de commercer... Le passage sur l'extinction de la civilisation que les Vikings avaient établi au Groenland est très convaincant.

Rendu très vivant par l'avancée des recherches archéologiques, la lecture en est passionnante.

Romain

09 décembre 2009

Bambou, William BOYD

boyd.jpg

Il s'agit d'une compilation d'écrits parus précedemment dans la presse ou autres supports. C'est très fin, intelligent, l'auteur prend beaucoup de recul sur son sujet, s'exprime avec pertinence. Il évoque la guerre, les peintres et artistes, la litterature, le cinéma, la politique et ses personnages... S'il paraît de temps en temps presque doctoral, insaisissable, ce n'est pas du tout le cas lorsqu'il nous parle de son expérience personnelle, de ses projets, de ses découvertes.

Complice mais toujours tendre, il donne envie, il questionne, donne son avis et il est difficile de ne pas trouver son compte dans ce livre à entrées multiples.

Romain

13 novembre 2009

Ne plus jamais dormir, Willem Frederick HERMANS

hermans.jpg

Un homme se lance dans le grand nord de la Norvège, au Finmark, pour les besoins de sa thèse en géologie. Il s'y rend avec quelques étudiants du crû. Là-bas les choses ne sont pas simples, ils vivent dans un enfer humide, peuplé de moustiques, désert, où le soleil ne se couche jamais. Bref, de quoi ne plus jamais dormir en effet. C'est là que notre homme est rattrapé par le doute, il s'interroge sur tout, use de sa rigueur scientifique en vain, tourne, se perd.

D'une écriture précise, dénuée de tout jugement, belle dans sa simplicité imagée, Hermans nous propose un voyage au coeur des questions premières, sombre, dense et précieux.

Romain

23 octobre 2009

La peur du déclassement, une sociologie des récessions, Eric MAURIN

maurin.jpg

Un ouvrage qui analyse la peur que nous avons, en France, de perdre notre statut social, de descendre dans l'échelle. Quels sont les fondements de cette peur ? En analysant les protections dont bénéficient les salariés, le manque de soutien de ceux qui sont au chômage, le niveau de diplôme, le taux de chômage chez les jeunes et d'autres facteurs, l'auteur démonte les mécanismes de ce mal-être.

Un livre clair, chiffré, qui ne se contente pas de décrire les symptômes, qui va chercher les causes pour les mettre en évidence.

Romain