Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 août 2010

Savoir perdre, David TRUEBA

trueba.jpg

21 € - Flammarion

C'est la vie d'une famille madrilène. La fille est au lycée, le père au chômage, le grand-père doit veiller sa femme. La fille sort avec un footballeur du Real Madrid, le père assassine un collaborateur, le grand-père va aux putes. Et voilà.

Ce que l'on montre, ce que l'on cache, tout le roman est construit sur cette dualité. On suit les personnages un peu perdus, très hésitants, s'interrogeant sans cesse sur leur vie, sur ce sens de la vie. C'est très réussi, tant au niveau de la maturité de la réflexion menée (le monde du football, l'immigration et l'intégration, la sexualité, la place des "retraités", etc.), qu'au niveau du travail sur les dialogues, sur les univers respectifs de chacun des personnages. Un gros travail et un grand roman.

Romain

26 août 2010

Rosa Candida, Audur Ava OLAFSDOTTIR

olafsdottir.jpg

20€ - Zulma

Le titre est facile à retenir et c'est déjà ça. Roman d'apprentissage où le héros naïf quitte son Islande natale pour découvrir le vaste monde, le livre est bien construit et on s'y glisse avec plaisir. Il se trouve que ce vaste monde semble plutôt accueillant, pas trop semé d'embûches, simple et somme toute assez agréable. C'est plaisant parfois...

L'écriture met l'accent sur les sensations : couleurs, goûts, cuisine, saveurs et senteurs, fraîcheur. Les dialogues aussi sont pleins de saveur. En deux mots : sensible et enveloppant.

Romain

24 août 2010

La fortune de sila, Fabrice HUMBERT

humbert.jpg

18 € - Editions Le Passage

 

Un jour, dans un restaurant, un serveur se fait frapper par un client. Personne ne réagit. Voici le point de départ du livre. Nous allons suivre chacun des personnages ayant assisté à la scène originelle : trader, agent immobilier, mafieux ou simplement menteur, tous ont cette part de folie, de violence qui nous les rend attachants. On visite notre monde et on le regarde sous un angle pas bien sympathique.

Bon roman, personnages travaillés, chapitres alternés dans lesquels on suit plus précisément la vie de chacun : une réflexion assez aboutie et bienvenue sur notre monde contemporain.

Romain

05 août 2010

Warlock, Oakley HALL

hall.jpg

24 € - Passage du Nord-Ouest

1880, territoire de l'Arizona. Warlock est une ville créée de toutes pièces par l'auteur, entre Tombstone, Nothing Gulch, et les villes champignons de la ruée vers l'or. A la fois imaginaire et bien réelle, sorte de patchwork de l'histoire de l'Ouest, elle se situe à la frontière. Cette frontière, c'est la limite du monde civilisé, mais ce n'est déjà plus le monde juste. Le personnage principal c'est la ville, ses habitants, ses héros, ses mineurs, ses filles de joie, ses mauvais garçons. Et le sujet, c'est l'absence de loi et la présence de grands espaces. Dans ce décor écrasant, comment réagissent des hommes livrés à eux-même ? Et bien mal, assez mal. Et c'est beau.

A la lecture, c'est un western. Un bon vieux western. Avec les clichés du genre bien sûr, mais bizarrement, ça magnifie plutôt l'ensemble. Mais ce n'est pas que ça, c'est une sacrée réflexion sur la Loi. Celle du Livre, celle de la bonne morale, celle des hommes, celle que l'on manipule ou celle que l'on détourne, contourne.

Romain

30 juillet 2010

Jon l'Islandais, Bruno d'Halluin

d'halluin.jpg

22 € - Gaïa

En gros, c'est l'histoire d'un Viking du Groenland déporté à Bristol et qui tente de rejoindre l'Islande. En fait, c'est bien un prétexte pour nous parler de mer, de marins, de grandes découvertes et de personnages forts en gueule. Et on en redemande !

Très renseigné tout en étant plein d'action, ce roman nous plonge dans cette époque charnière où l'Occident, riche, pauvre, puissant, violent, découvre l'immensité de la Terre. Que le protagoniste soit l'un des derniers Vikings du Groenland n'est certainement pas innocent... Pour voyager (à la voile) et penser aussi à notre devenir.

Romain

10 juillet 2010

Nico, Atomium-Express, BERTHET & DUVAL

Nico.jpg

13,5 € - Dargaud

Revisitons l'histoire : le secret militaire n'existe plus depuis la seconde guerre mondiale. Les progrès scientifiques ont donc bien profité à la société civile. Le monde reste plus que jamais clivé entre grands blocs et nous suivons un agent secret : une jeune femme aux yeux verts.

Par bien des côtés, nous nous rapprochons de l'atmosphère de Black & Mortimer, sauf qu'il y a davantage de jolies femmes ici. Ligne claires, couleurs fortes, monde bipolaire et caricatural... Sauf que nous sommes dans un réel modifié, où les Beatles sont toujours quatre garçons dans le vent. Un très beau premier tome d'une série qui affiche la couleur : de la bonne SF "old school". Ca va bien se passer !

Romain

01 juillet 2010

No country for old men, Cormac MCCARTHY

mccarthy.jpg

7 € - Points

J'avais envie de regarder le film. Mais je ne l'ai pas sous la main, alors j'ai pris le bouquin. Et c'est plutôt très bien. C'est une sorte de roman noir, presqu'un thriller en fait, à la frontière entre Etats-Unis et Mexique, entre désert et motels minables. Un homme ayant mis la main sur une valise de billet tente d'échapper à ses poursuivants.

L'écriture de Cormac McCarthy est très particulière, décrit les action à la perfection, travaille le dialogue, pose des répliques intelligentes et féroces : à la lecture on comprend d'ailleurs très bien pourquoi ses livres sont adaptés au cinéma. Percutant dans bien des sens du terme.

Romain

27 mai 2010

Croquis étrusques, D.H. LAWRENCE

lawrence.gif

28 € - Le bruit du temps

Dès les premières pages nous plongeons dans l'atmosphère si particulière de ce récit de voyage. Voyage dans l'espace, mais aussi dans le temps. Nous sommes dans Italie de l'entre-deux-guerres, aux côtés de l'auteur, mais aussi parmi les Etrusques, au coeur de leurs nécropoles. Tandis qu'au dehors règne la chaleur écrasante et le béton mortifère, c'est la visite de ces tombes fraîches et vivantes qui nous est racontée.

Avec finesse et ardeur, les portraits des villages, paysages, époque et personnages sont détaillés. DH Lawrence nous guide dans ces antichambres avec lui et les fantômes, cynique, émouvant, merveilleux.

Romain

18 mai 2010

Le cuisinier, Martin SUTER

suter.jpg

Un employé de restaurant et une serveuse de ce même restaurant décident de tenter l'aventure à deux et se lancent dans la création d'une entreprise de restauration à domicile : Love food. Au fil des pages, l'arrière plan s'assombrit, les intrigues annexes se développent et nos deux personnages se découvrent mêlés à de sales affaires.

C'est réussi, agréable à lire, construit : un bon roman pour affronter les quelques jours qui nous séparent encore de l'été...

Romain

11 mai 2010

Indian Creek, Pete FROMM

fromm.jpg

Un homme est embauché tout l'hiver pour garder un étang servant à la reproduction des saumons. L'action se situe au fin fond d'une vallée, à la frontière entre Montana et Idaho. Et c'est magique ! Nous regardons tomber la neige, nous pistons les cerfs, nous nous enfonçons dans les lourdes traces de l'auteur lors de randonnées à raquettes...

Une lecture très agréable, détaillée, amusée, vivifiante !

Romain