Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 octobre 2010

La Terreur de vivre, Urban WAITE

waite.jpg

22,50 € - Actes Sud

Plutôt agité, ce roman se passe dans l'Etat de Washington : chaîne des Cascades Mountains, océan Pacifique, Seattle. Donc de la grande ville aux montagnes, des prairies herbeuses aux étendues d'eau salée, les personnages de ce thriller nous en mettent plein la vue. Il sera question de drogue, de tueur psychopathe, de shérif honnête et d'avocat véreux.

C'est bien écrit, on pourrait se croire dans un roman de Cormac McCarthy. C'est bien noir aussi, et assez prenant. Au final, plutôt un bon choix pour aborder l'hiver...

Romain

14 octobre 2010

Désert solitaire, Edward ABBEY

abbey.gif

23,90 € - Gallmeister

Pardonnez mon obstination mais c'est vraiment un auteur à lire... Enfin je n'aime pas tellement classer comme ça "à lire" et le reste. Donc je dirai que c'est un auteur je j'apprécie beaucoup. Cette fois-ci, Abbey nous raconte une saison passée comme ranger dans un parc national américain, en plein désert bien sûr. Foultitude de menus détails, connaissance précise des organismes vivant : les noms, les réactions potentielles ou probables aux stimuli,, l'histoire des lieux, la qualité de la roche, le nom des lieux, etc.

Toujours cette puissance d'évocation rare, qui fait que nous sommes avec lui dans ces lieux, dans les canyons, auprès des serpents et des ruines de villages pueblo. Avec lui nous avons chaud, soif, nous sommes outrés ou émerveillés. Très difficile à lâcher, sauf peut-être dans les quelques passages où Abbey s'emporte contre la culture américaine, presque en trop tellement nous sommes d'accord avec lui.

Romain

PS. Grâce au site http://www.lechoixdeslibraires.com/, vous pouvez aussi m'écouter parler de ce livre ici : http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-94031-desert-sol.... Mais je crois qu'il est préférable de me lire.

30 septembre 2010

Formules enrichies, Mara GOYET

goyet.gif

Flammarion, 12 €

Un tour d'horizon de notre société occidentale par les mots que nous utilisons. Qui bien sûr, on ne l'apprend pas, sont très révélateurs (à l'instar des lapsus ?). Mara Goyet ne s'en laisse pas conter et va plus loin que ces mots, que leur apparence et que la couleur qu'ils donnent à une parole ou un discours. C'est là tout le sel.

Malin, cynique et éclairé. A la façon de Barthes et sans prétention, l'auteur s'en donne à coeur joie pour notre grand plaisir.

Romain

28 septembre 2010

Demain j'aurai vingt ans, Alain MABANCKOU

mabanckou02.jpg

Gallimard, 21 €

On se dit bien qu'on lit là une partie de l'enfance de l'auteur, racontée ici par le gamin qu'il a dû être. L'exercice est très réussi. La politique, la famille, la cuisine, la musique et l'amour, tout sujet est abordé, étudié à l'aune de la science du jeune homme, digéré et raconté. Et pour son âge, autant dire tout de suite qu'il a de la suite dans les idées.

C'est très écrit au final, ça laisse transparaître à la fois la naïveté, la fraîcheur de la vision de ce garçon, à la fois son "érudition", son esprit, les idées qu'il a sur les choses ou celles qu'il se crée. On voit les occidentaux, comment ils vivent, et les africains, comment ils vivent, et on se voit différemment. Moi, ce livre m'a beaucoup plu.

Romain

23 septembre 2010

Fais péter les basses, Bruno !, BARU

baru.jpg

20 € - Futuropolis

Le grand prix d'Angoulème 2010, Baru se voit récompenser pour une BD vraiment très réussie. C'est l'histoire de trois vieux camarades de truanderie sur le retour, qui vont monter un coup poussés par de petits jeunes qui ont encore des choses à apprendre. On retrouve avec bonheur des dialogues sympathiques qui fleurent bon les années 70 et les films à Papa. En parallèle nous suivons aussi le parcours d'un jeune immigré clandestin venu dans notre beau pays pour le football...

Pour résumer : de l'action, un fond social, de l'humour, des courses poursuites, un trait réjouissant et des couleurs magnifiques. De la vraie bonne BD !

Romain

27 août 2010

Savoir perdre, David TRUEBA

trueba.jpg

21 € - Flammarion

C'est la vie d'une famille madrilène. La fille est au lycée, le père au chômage, le grand-père doit veiller sa femme. La fille sort avec un footballeur du Real Madrid, le père assassine un collaborateur, le grand-père va aux putes. Et voilà.

Ce que l'on montre, ce que l'on cache, tout le roman est construit sur cette dualité. On suit les personnages un peu perdus, très hésitants, s'interrogeant sans cesse sur leur vie, sur ce sens de la vie. C'est très réussi, tant au niveau de la maturité de la réflexion menée (le monde du football, l'immigration et l'intégration, la sexualité, la place des "retraités", etc.), qu'au niveau du travail sur les dialogues, sur les univers respectifs de chacun des personnages. Un gros travail et un grand roman.

Romain

26 août 2010

Rosa Candida, Audur Ava OLAFSDOTTIR

olafsdottir.jpg

20€ - Zulma

Le titre est facile à retenir et c'est déjà ça. Roman d'apprentissage où le héros naïf quitte son Islande natale pour découvrir le vaste monde, le livre est bien construit et on s'y glisse avec plaisir. Il se trouve que ce vaste monde semble plutôt accueillant, pas trop semé d'embûches, simple et somme toute assez agréable. C'est plaisant parfois...

L'écriture met l'accent sur les sensations : couleurs, goûts, cuisine, saveurs et senteurs, fraîcheur. Les dialogues aussi sont pleins de saveur. En deux mots : sensible et enveloppant.

Romain

24 août 2010

La fortune de sila, Fabrice HUMBERT

humbert.jpg

18 € - Editions Le Passage

 

Un jour, dans un restaurant, un serveur se fait frapper par un client. Personne ne réagit. Voici le point de départ du livre. Nous allons suivre chacun des personnages ayant assisté à la scène originelle : trader, agent immobilier, mafieux ou simplement menteur, tous ont cette part de folie, de violence qui nous les rend attachants. On visite notre monde et on le regarde sous un angle pas bien sympathique.

Bon roman, personnages travaillés, chapitres alternés dans lesquels on suit plus précisément la vie de chacun : une réflexion assez aboutie et bienvenue sur notre monde contemporain.

Romain

05 août 2010

Warlock, Oakley HALL

hall.jpg

24 € - Passage du Nord-Ouest

1880, territoire de l'Arizona. Warlock est une ville créée de toutes pièces par l'auteur, entre Tombstone, Nothing Gulch, et les villes champignons de la ruée vers l'or. A la fois imaginaire et bien réelle, sorte de patchwork de l'histoire de l'Ouest, elle se situe à la frontière. Cette frontière, c'est la limite du monde civilisé, mais ce n'est déjà plus le monde juste. Le personnage principal c'est la ville, ses habitants, ses héros, ses mineurs, ses filles de joie, ses mauvais garçons. Et le sujet, c'est l'absence de loi et la présence de grands espaces. Dans ce décor écrasant, comment réagissent des hommes livrés à eux-même ? Et bien mal, assez mal. Et c'est beau.

A la lecture, c'est un western. Un bon vieux western. Avec les clichés du genre bien sûr, mais bizarrement, ça magnifie plutôt l'ensemble. Mais ce n'est pas que ça, c'est une sacrée réflexion sur la Loi. Celle du Livre, celle de la bonne morale, celle des hommes, celle que l'on manipule ou celle que l'on détourne, contourne.

Romain

30 juillet 2010

Jon l'Islandais, Bruno d'Halluin

d'halluin.jpg

22 € - Gaïa

En gros, c'est l'histoire d'un Viking du Groenland déporté à Bristol et qui tente de rejoindre l'Islande. En fait, c'est bien un prétexte pour nous parler de mer, de marins, de grandes découvertes et de personnages forts en gueule. Et on en redemande !

Très renseigné tout en étant plein d'action, ce roman nous plonge dans cette époque charnière où l'Occident, riche, pauvre, puissant, violent, découvre l'immensité de la Terre. Que le protagoniste soit l'un des derniers Vikings du Groenland n'est certainement pas innocent... Pour voyager (à la voile) et penser aussi à notre devenir.

Romain