Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 avril 2009

Le prédicateur, Camilla LACKBERG, Actes Sud

le prédicateur.jpg

Grand format à 22,00 €

Après La princesse des glaces, Le prédicateur confirme l'excellence de Camilla Läckberg. Des intrigues bien fournies qui plongent leurs racines dans le passé, des enquêtes rondement menées par des hommes et des femmes attachants. On découvre leurs faiblesses, on suit leur vie privée. Un délice en perspective !

Bénédicte

02 avril 2009

Eternel, Sylvain ESTIBAL

estibal.jpg

Un livre qui nous rappelle les dix petits nègres : neuf spationautes dans un vaisseau. Ils reviennent vers la terre, mais le voyage dérape à quelques centaines de milliers de kilomètres de l'objectif. Les humains à bord sont un peu dépassés. D'autres, plus loin, le sont moins.

Une fiction amusée sur notre humanité, notre besoin de reconnaissance et la froide nécessité. A frémir...

Romain

05 février 2009

Un été ardent, Andrea CAMILLERI

camilleri.jpg

Des méthodes pas très règlementaires mais plutôt inspirées. Un peu comme si l'on cherchait à vérifier la règle selon laquelle plus on se trouverai au sud, plus l'on fonctionnerai à l'instinct.

La nouvelle enquête de Montalbano, toujours avec l'accent et les petites recettes à tester chez soi, sous la chaleur écrasante du soleil de l'Italie du Sud.

Romain

26 novembre 2008

Les ruines de Paris en 4908, Alfred FRANKLIN

franklin.jpg

Paris donc, en 4908 : Un récit de voyage de la part d'explorateurs venus de Nouvelle Calédonie. Sous forme de missives : le compte-rendu des découvertes. S'en suivent débats et interprétations autour des ruines.

C'est bien trouvé, et bien exploité - et très actuel finalement avec ça - A. Franklin (début XXème) surfant sur sa trouvaille pour moquer ses contemporains. Un petit texte qui nous débarasse de la pesanteur occasionnelle du quotidien.

Romain

28 octobre 2008

L'oeil du purgatoire, Jacques SPITZ

spitz.jpg

Ses yeux sont atteints d'un virus qui lui fait voir les objets et être animés tels qu'ils seront dans quelques heures, puis quelques semaines, puis quelques siècles. C'est la description d'un enfermement terrible, de l'émergence d'une "vérité" qui se situerai au delà du quotidien, de la déliquescence d'un environnement.

Un très gros travail, que l'on lit bien, sur le phénomène traité, partant des connaissances scientifiques de l'époque (début du XXème) sans trop en faire. Assez fin, d'une jolie écriture un peu datée aux nombreuses formulations réjouissantes. Sa lecture nous laisse flottant.

Romain