Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 septembre 2015

Le monde selon Etienne Klein

Sortie en poche !

éd. des Equateurs, 15 euros

maintenant aux éditions Champs sciences à 8.00€

 

Courts chapitres tirés des "Matins" de France Culture. Etienne Klein évoque le temps, la relativité, les ascenseurs... passe du coq à l'âne ou plutôt de la physique quantique au rugby avec une facilité déconcertante. Il vous balaye d'un revers de la main moult préjugés scientifiques... mais tout est limpide, narré avec beaucoup d'humour, avec des références littéraires, philosophiques, historiques...

On apprend, on sourit... un livre qui met de bonne humeur.

Marion 

25 octobre 2014

La chair interdite de Diane Ducret

9782226257048g.jpg

19,90 €  - Albin Michel

Dans cet essai qui se lit comme un roman, Diane Ducret nous parle du sexe féminin, sujet tabou mais aussi sujet de vif débat dans toutes les civilisations et à toutes les époques. A travers des faits historiques, des légendes et des anecdotes, c’est également la place de la femme dans la société qui est abordée. 

Très instructif.

Pauline

19 avril 2014

Le tonneau de Diogène, Olivier DHILLY

tonneau diogene.jpg

éd. de l'Opportun, 12.90 euros

 Les philosophes dans tous leurs états! 

Un peu comme J-P Vernant mettait les mythes grecs à la portée de tous dans son Univers, les Dieux, les hommes, Olivier Dhilly offre en quelques paragraphes un panorama des grands courants et concepts philosophiques, mêlant souvent avec humour la grande Histoire et la petite. On se replonge dans l'allégorie de la Caverne, le contrat de Rousseau... mais qui connaissait Spinoza polisseur de lentilles?

Divertissant mais sérieux.

Marion 

 

05 avril 2014

Regarde les lumières mon amour, Annie ERNAUX

regarde lumieres.jpg

éd. Seuil, 5.90 euros

 

Pour le petit dernier de la collection « Raconter la vie », Annie Ernaux a joué le jeu et s'est immergée tête la première dans une grande surface durant une année. Pari réussi : là où on aurait pu trouver une succession de faits simplement relatés, on lit en fin de compte un journal, un vrai roman - ou plutôt un « roman vrai ».

Elle y décrit les gens qui s'y croisent, ce qu'elle remarque, les changements qu'elle perçoit, ses impressions, ses sensations, réfléchit sur l'actualité (les usines, fabriquant des vêtements vendus ici, qui s'effondrent là-bas à l'autre bout du monde), questionne l'acte consumériste des gens. Mais ne vous attendez pas à un pamphlet, elle a de la tendresse pour ceux qu'elle regarde, comme pour cette mère s'émerveillant devant les lumières du magasin avec sa petite fille: « regarde les lumières mon amour ».

Et à la manière d'un Robert Walser en promenade, on la suit volontiers déambuler dans les rayons...

Marion

31 mars 2014

La mécanique des lettres, Anonyme

mecanique des lettres.jpg

éd. Le monde à l'envers, 3 euros

 

C'est l'expérience au quotidien d'un homme qui est facteur quelques mois dans l'année, qui décrit sans complaisance ce qu'il vit, ce(ceux) qui l'entoure(nt), et qui assiste, impuissant, au déclin d'un métier qu'il chérit malgré tout. On se fait la même réflexion pour d'autres secteurs en mal de moyens, de reconnaissance, où il faut être productif à tout prix et on s'interroge sur la notion même de travail.

Court texte qui donne à penser.  

Marion

01 mars 2014

La liberté dans le coma, Groupe Marcuse

marcuse.gif

12 €, éditions la lenteur

 

Difficile d'échapper aujourd'hui à l'informatisation de nos vies, difficile de résister, de ne pas laisser partout nos empreintes, de ne pas laisser filtrer d'informations personnelles (et que dire quand c'est volontairement qu'on les donne ?)... Et que deviennent toutes ces traces, à quoi sont utilisées ces données ? Voilà ce que raconte ce livre, et comment se prémunir de cela aussi.

Récemment, beaucoup de personnes se sont dit étonnées, voire choquées, que des informations personnelles puissent circuler librement, être négociées, que de grandes sociétés se les échangent ou se les fassent voler... Franchement, il est bien temps de regarder les choses en face : comment peut-on penser que Google et Facebook (par exemple) seraient uniquement des programmes pour nous faciliter la vie et la rendre plus jolie ?

De temps en temps, il est bien utile de prendre un peu de recul. Ce livre papier nous l'offre, profitons-en !

Romain

11 août 2012

La bataille d'Occident, Eric VUILLARD, Actes Sud

la bataille d'occident.jpg

Grand format à 19,30 €

Ce récit me fait beaucoup penser au génial Europeana de Patrick Ourednik chez Allia. Alors que celui-ci traitait de tout le XXème siècle, Eric Vuilliard s'intéresse lui à la seule guerre de 14-18 qu'il appelle "bataille d'Occident". On y retrouve pareillement des faits historiques majeurs mêlés avec doigté à des futilités, ce qui souligne d'autant plus l'absurdité et l'horreur de la guerre.

"Enfin, le 23 août le Japon déclare la guerre à l'Allemagne, on ne sait plus pourquoi".

Bénédicte

03 novembre 2010

Tueur de bisons, Frank MAYER

mayer.jpg

14 € - Anacharsis

Un homme, un vrai. C'est ce que l'on comprend à la lecture de ce récit d'un coureur de bisons qui nous raconte comment il a participé à l'extermination du "buffalo" des Grandes Plaines aux Etats-Unis, "parce que cela devait se passer comme ça".

Le récit est édifiant, plutôt écoeurant, mais mis en scène avec art et provocation par son auteur. On sent bien que non seulement il a participé à cette sanglante conquête de l'Ouest et qu'il y a pris du plaisir, mais qu'en plus ça lui passe un peu au-dessus de la tête cette histoire d'extinction, c'est pas vraiment un souci en fait. Etrangement d'ailleurs, on se découvre parfois proche de cet homme, parce que c'est simplement un homme. C'est bien cela qui fait l'intérêt du livre : attention à nous...

Romain

30 septembre 2010

Formules enrichies, Mara GOYET

goyet.gif

Flammarion, 12 €

Un tour d'horizon de notre société occidentale par les mots que nous utilisons. Qui bien sûr, on ne l'apprend pas, sont très révélateurs (à l'instar des lapsus ?). Mara Goyet ne s'en laisse pas conter et va plus loin que ces mots, que leur apparence et que la couleur qu'ils donnent à une parole ou un discours. C'est là tout le sel.

Malin, cynique et éclairé. A la façon de Barthes et sans prétention, l'auteur s'en donne à coeur joie pour notre grand plaisir.

Romain

20 avril 2010

Petite histoire de la conquête des Amériques, Hans KONING


koning.gif

Une petite histoire certes, mais édifiante à tous points de vue : historique, économique, politique, humain... Si l'auteur peine à croire que l'histoire aurait pu se dérouler autrement et que l'humanité aurait pu éviter ce bain de sang, il explique sa position avec conviction et pertinence. Se dégage de ce court essai une impression de dégoût profond de cette humanité, à la limite du déni : ceci a-t-il vraiment pu se passer ainsi ? Chiffres et preuves à l'appui, nous assistons aux répétitions sordides de l'histoire, cruauté, félonie, au mieux inconstance et lâcheté.

Lecture terminée, nous avons du coup, comme lui, du mal à penser qu'il aurait pu advenir autre chose de cette "rencontre". S'ensuit une synthèse très lisible et réussie de ces 500 années passées depuis la découverte de ce nouveau monde. Finalement aussi, cette histoire pour mieux comprendre ce qu'il se passe aujourd'hui sur ce continent, le poids terrible de cette histoire mais aussi l'importance de la connaissance de cette tragédie pour envisager un futur moins sombre.

Romain