Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 août 2013

Tyler Cross, de Nury et Brüno

tyler cross.jpg

16,95 € - Dargaud

Un hommage appuyé et très réussi aux romans noirs américains. Déjà, Nury (Il était une fois en France) et Brüno (Commando Colonial), on les avait remarqués et on avait bien apprécié leur travail. Là en plus ils s'attaquent à un genre qui me plaît bien. Donc entre Cormac McCarthy sauce frère Coen, Jim Thompson, Clint Eastwood et consort : un bandit au grand coeur, un shérif véreux, un riche propriétaire terrien à qui toute la ville appartient, une belle femme et d'horribles mafieux... C'est simple, c'est brutal, c'est graphique, c'est plein de références et c'est bien !

Romain

21 avril 2013

Mardi 30 avril, rencontre avec Jean Marie OMONT, scénariste de la balade de Yaya !

la-balade-de-yaya-1-editions-fei.jpg

 

A l'occasion des 10 ans de la librairie, Jean-Marie OMONT nous fait le plaisir de descendre à Aix les Bains pour une rencontre autour de sa série La balade de Yaya. L'histoire se déroule à Shanghai avant la seconde guerre mondiale, lors de la guerre sino-japonaise. Une famille d'expatriés repart pour l'Europe lorsque la fille de la famille disparaît...

Bénédicte écrivait au moment de la sortie : Cette jolie petite bande dessinée est un croisement entre Le voyage de Chihiro (pour les dessins) et L'empire du soleil (pour l'histoire). Elle ravira aussi bien les jeunes lecteurs que les moins jeunes.

Jean-Marie OMONT, auteur de la série (nous en sommes au numéro 6) sera donc là mardi 30 avril pour une dédicace, de 15h à 17h !

Comme ce sont les vacances ici, on vous attend en nombre !

05 mars 2011

Un Dieu mineur, Sergio TOPPI

toppi.gif

13 € - Mosquito

Des histoires fantastiques, sur l'homme et son destin, sa position dans le monde et sa puissance ou son impuissance d'ailleurs. Des nouvelles graphiques plutôt. Ca se passe sur la banquise ou bien dans les hautes montagne. Les histoires sont belles, mais le graphisme est carrément éblouissant.

0 0 1 sergio.toppi.indiani.america2.jpg

Un graphisme redoutable, noir et blanc, très détaillé, sans souci de la "case" mais bien davantage de l'esthétique de la planche. Le trait est d'une précision étonnante, presque ethnographique, évoquant les grands peintres voyageurs des expéditions du 18ème. Exceptionnellement je vous en montre un détail. On pense à Klimt, à Hugo Pratt, à Giraud aussi.

Romain

21 janvier 2011

La balade de Yaya, Jean-Marie OMONT et Golo ZHAO, Fei

la balade de yaya.jpg

tome 1 - la fugue
BD à 8,50 euros

Cette jolie petite bande dessinée est un croisement entre Le voyage de Chihiro (pour les dessins) et L'empire du soleil (pour l'histoire). Elle ravira aussi bien les jeunes lecteurs que les moins jeunes.

Bénédicte

23 septembre 2010

Fais péter les basses, Bruno !, BARU

baru.jpg

20 € - Futuropolis

Le grand prix d'Angoulème 2010, Baru se voit récompenser pour une BD vraiment très réussie. C'est l'histoire de trois vieux camarades de truanderie sur le retour, qui vont monter un coup poussés par de petits jeunes qui ont encore des choses à apprendre. On retrouve avec bonheur des dialogues sympathiques qui fleurent bon les années 70 et les films à Papa. En parallèle nous suivons aussi le parcours d'un jeune immigré clandestin venu dans notre beau pays pour le football...

Pour résumer : de l'action, un fond social, de l'humour, des courses poursuites, un trait réjouissant et des couleurs magnifiques. De la vraie bonne BD !

Romain

10 juillet 2010

Nico, Atomium-Express, BERTHET & DUVAL

Nico.jpg

13,5 € - Dargaud

Revisitons l'histoire : le secret militaire n'existe plus depuis la seconde guerre mondiale. Les progrès scientifiques ont donc bien profité à la société civile. Le monde reste plus que jamais clivé entre grands blocs et nous suivons un agent secret : une jeune femme aux yeux verts.

Par bien des côtés, nous nous rapprochons de l'atmosphère de Black & Mortimer, sauf qu'il y a davantage de jolies femmes ici. Ligne claires, couleurs fortes, monde bipolaire et caricatural... Sauf que nous sommes dans un réel modifié, où les Beatles sont toujours quatre garçons dans le vent. Un très beau premier tome d'une série qui affiche la couleur : de la bonne SF "old school". Ca va bien se passer !

Romain

24 mars 2010

Juge Bao & le phoenix de jade, Patrick MARTY, Chongrui NIE


marty.jpg

A la manière d'un Wu Xia Pian (film de sabre chinois), le juge Bao, incorruptible, règle des différents dans la Chine impériale...

Très beaux dessins en noir et blanc, scénario travaillé, répliques bien senties, un vrai travail de qualité !

Romain

16 janvier 2010

Spacegirl, Travis CHAREST

charest.jpg

Un chef d'oeuvre graphiquement... Très abouti, très soigné, couleur, noir et blanc, 56 planches pour le bonheur des yeux. Et ce n'est pas tout : c'est super drôle en plus. C'est la guerre dans l'espace, l'ambiance est très seventies, les parodies de dialogues sont très étudiées, ou pas du tout, mais ça crée une complicité et au bout du compte, une oeuvre étonnante.

Seul bémol, un prix de 15 euros pour le premier volume d'une série... Dîtes-vous que si cela paraît cher, c'est bien le prix qu'on peut mettre pour un tel objet, et, rassurez-vous, cela les vaut amplement.

Romain

25 juin 2009

Commando Colonial, 2ème épisode, BRÜNO & APPOLLO

Commando Colonial2.jpg

On y revient avec plaisir ! Je vous avais déjà parlé du premier tome : l'aventure de deux agents secrets du Général de Gaulle pendant la 2nde guerre mondiale.

Avec le même brio, les auteurs nous emmènent encore plus loin cette fois-ci, au fin fond des océans. Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes...

Romain

25 septembre 2008

Dog & moi, Thierry PLUS

dog et moi.jpg

Déja la couverture incite au voyage, invite à l'aventure. Et à l'intérieur, une explosion de couleurs, un graphisme soigné, doux, presque nostalgique on dirait parfois. De grands espaces, de belles voitures...

On pourrait s'amuser à décrire l'ambiance, qui oscillerait presque entre Harrison et Bukowski en vacances, mais le mieux, c'est encore de la lire.

Romain